Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Université sans peur en Valais

23 janv. 2008, 12:00

Leader de LNA, Université s'en ira défier Sierre, son alter ego en LNB, ce soir en Valais (20h30), en quart de finale de la Coupe de la Ligue féminine. «Ce sera un match au sommet, typiquement le genre de rencontre que j'aime... préparer, en tout cas», sourit Thibaut Petit. «On sent que toute l'équipe a envie de bien faire. Les filles ont bossé dur pour être prêtes. Après trois parties de suite contre Lancy Meyrin, cela fait du bien d'avoir à nouveau un gros match.» Les Genevoises sauront apprécier...

Les deux équipes ont disputé l'Eurocup en fin d'année dernière (Sierre est le vainqueur en titre de la Coupe de Suisse). Y aura-t-il un enjeu particulier lié à une suprématie... européenne? «Franchement, non», coupe le Belge. «Mais les Valaisannes auront plus de pression que nous. Pour participer une nouvelle fois à la Coupe d'Europe, elles doivent passer en Coupe de la Ligue. Pas nous. Je me réjouis déjà de retrouver une ambiance européenne. On n'aura rien à perdre et tout à gagner.»

Université sera privé de Kurtosi et Eppner (blessées). Il n'y aura pas de juniors sur le banc. «On se déplacera à huit, peut-être neuf si Marielle Schmied est apte à jouer», conclut Thibaut Petit, qui n'a toujours pas de renfort en vue. «A l'entraînement, oui, on en a un... moi! Je fais le dixième homme!» Pas la dixième femme, plutôt? / ptu

Votre publicité ici avec IMPACT_medias