Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Play-off: «Je crois vraiment en nous», lâche Sarah Trösch, la passeuse du NUC

Le NUC est dos au mur après sa défaite à domicile ce mercredi face à Kanti Schaffhouse (1-3). Menées en demi-finale des play-off (1-2), Lauren Bertolacci et ses joueuses doivent s’imposer à l’extérieur ce dimanche (16h30). Sarah Trösch, la passeuse, y croit dur comme fer.

19 mars 2021, 18:00
Sara Trösch, au centre, estime que "tout est possible" dimanche, à Schaffhouse (16h).

Elle était en pleurs, Sarah Trösch. Mercredi soir, au terme du troisième acte de la demi-finale des play-off entre le NUC et Kanti Schaffhouse (1-3), la passeuse du club neuchâtelois a préféré filer directement aux vestiaires au lieu d’effectuer la traditionnelle séance d’étirement avec son équipe.

«C’était un mélange de frustration et de déception», explique Sarah Trösch, entrée en jeu pour la première fois depuis près d’un mois et sa déchirure des ligaments d’une cheville.

D’un côté, il y a ces décisions arbitrales «quelque peu étranges» et, de l’autre, la désagréable impression qu’elle et son équipe «auraient pu faire mieux». «Nos services n’ont pas été idéaux, nos passes étaient parfois hésitantes», détaille-t-elle. Ce n’est pas un hasard si Lauren Bertolacci a procédé à trois changements durant la rencontre, une première dans cette demi-finale.

Objectif: une finale avant la finale

Le NUC est mené (1-2, au meilleur des cinq matches) pour...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias