Play-off de LNA: Genève-Servette n'a pas eu voix au chapitre

La finale de LNA sera 100% zurichoise! Lors du septième match des demi-finales face aux Zurich Lions, Genève-Servette s'est incliné 4 à 0.
07 août 2015, 13:36
Die Spieler von Genf stehen enttaeuscht auf dem Eis, im siebten Playoff-Halbfinalspiel der National League A zwischen den ZSC Lions und dem Geneve-Servette HC am Donnerstag, 10. April 2014, im Hallenstadion in Zuerich. (KEYSTONE/Ennio Leanza) (KEYSTONE/Ennio Leanza)

Genève-Servette n'a pas réussi l'impossible lors du septième match des demi-finales face aux Zurich Lions au Hallenstadion. Les Genevois ont été battus 4-0 par les hommes de Marc Crawford, qui se qualifient pour une finale 100% zurichoise où ils retrouveront Kloten dès samedi.

Genève y aura cru cinq minutes. Les cinq premières. Jusqu'à ce que Marc-André Bergeron fusille Stephan sur le premier power-play alémanique et montre la voie à Zurich. L'impression est similaire à celle ressentie contre Lausanne au tour précédent et dans une situation identique, même si les Lausannois n'avaient perdu que 1-0. Lorsque les Lions ont le dos tout contre le mur, ils savent accorder leur talent avec la rigueur nécessaire dans les parties décisives.

Dès le placement des lignes avant l'engagement initial, la tension était palpable. Au dernier moment, Marc Crawford a changé ses plans et envoyé son quatrième trio affronter la quatrième ligne genevoise. Aussi importante soit-elle, ce n'est pourtant pas la tactique qui a précipité la chute des Grenat. Ce sont encore une fois les erreurs individuelles qui ont mis le "Z" sur la bonne voie. Lors du but de Bergeron à la 6e, Petrell manque une interception en zone de défense et les Zurichois se déploient extrêmement rapidement pour punir les Aigles. A la 12e, la paire Vukovic-Marti laisse Ryan Shannon contourner tranquillement la cage de Stephan avant d'ajuster le portier genevois.

Les Zurichois ont assuré leur place en finale à la 31e. Lancé à pleine vitesse, Robert Nilsson a été étendu par Antonietti. Penalty indiscutable pour les ZSC. Efficace dans cet exercice, le Suédois à licence suisse n'a pas tremblé et a glissé le puck entre les jambières de Stephan. Les hommes de Marc Crawford n'ont ensuite plus eu qu'à gérer leur avance, et dieu sait qu'ils sont habiles à ce jeu-là. Zurich a enfoncé le clou en infériorité numérique sur un superbe contre de Shannon. La ligne Keller-Shannon-Wick a dominé cette série et les Flyers ont intérêt à trouver une parade sous peine de subir le même sort que les Genevois. Champions en 2012 mais battus par Fribourg en demis l'an dernier, les ZSC prendront part à leur septième finale en quinze ans. Leur bilan est de quatre succès (00, 01, 08, 12) pour deux défaites (02 et 05).

Pour Genève, cette élimination en sept matches face au grand dominateur de la saison régulière n'a rien de déshonorant. Les Aigles ont poussé les Lions à montrer les dents. Mais l'accumulation d'inattentions est rédhibitoire à ce niveau. Les attaquants genevois, brillants depuis plusieurs semaines, sont redescendus d'un ou deux crans et Genève a paru aussi emprunté que le LHC quinze jours plus tôt face à la machine zurichoise.