Minsk trop fort pour le NUC

Le NUC s’est clairement incliné 3-0 à Minsk en seizièmes de finale aller de la CEV Cup face à Minchanka. Mais les Neuchâteloises ont prouvé dans les deuxième et troisième sets qu’elles pouvaient rivaliser avec les Biélorusses.

04 déc. 2019, 18:14
Sarah Troesch et Martina Halter (en blanc) n'ont pas pu grand chose face à la puissance d'Olga Bogdanova et de Minsk

Le NUC devra être très très fort le 18 décembre à la Riveraine s’il entend se qualifier pour les huitièmes de finale de la CEV Cup. Ce mercredi soir, les Neuchâteloises se sont en effet inclinées 3-0 (25-10 26-24 25-22) à Minsk face à Minchanka. Pour passer le tour, il leur faudra s’imposer 3-0 ou 3-1, puis remporter le golden set.

Mission très ardue mais pas impossible si l’on se fie à la rencontre de ce mercredi soir. Aux deuxième et troisième manches tout du moins, car le NUC est entré dans le match de manière horrible, cumulant les erreurs de toute sorte, comme s’il n’avait pas digéré le long voyage de la veille.

Changement radical de décor en deuxième manche. Les locales - très fortes dans tous les fondamentaux du volley mais manquant un peu d’imagination -,  croyant sans doute la victoire trop facile, ont un peu baissé la garde et le NUC s’est envolé jusqu’à 16-7! Même si les Biélorusses ont serré le jeu et ont remonté petit à petit, les Neuchâteloises n’auraient pas dû laisser échapper la manche.

Elles n’ont pas été démoralisées pour autant et le troisième set a été serré de bout en bout, le NUC sauvant même une balle de match avant de capituler sur un service dans le filet de Sarah Troesch.

Lauren Bertolacci a deux semaines pour trouver un brin de stabilité en plus, ingrédient indispensable pour réussir l’exploit.