Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Viktor Röthlin pas à son meilleur niveau

09 août 2010, 07:50

Viktor Röthlin estime n'être pas encore tout à fait revenu à son meilleur niveau. Malgré sa victoire écrasante au marathon des Européens à Barcelone, il pense valoir actuellement «entre 2h08' et 2h09'» sur la distance, soit à une bonne minute de son record. «Je n'ai certainement pas retrouvé le potentiel que j'avais lors de mon record personnel (réd: 2h07'23 en 2008 à Tokyo)», lâche l'Obwaldien dans une interview à la «SonntagsZeitung», à la question de savoir à quel niveau il se situe actuellement.

Cela ne l'a pas empêché de survoler avec plus de 2'd'avance le championnat d'Europe, en 2h15'31, un temps modeste pour lui mais réalisé sous une chaleur accablante, des conditions qu'il affectionne et qui ont laminé la concurrence.

Le fait qu'il n'ait pas dû puiser dans ses réserves à Barcelone lui permet d'envisager un autre marathon à l'automne. New York, le 7 novembre, se profile: «Si j'avais couru beaucoup plus vite, New York n'entrerait pas en ligne de compte.» Mais comme son appareil locomoteur n'a pas été sollicité autant que s'il avait réalisé 2h07', les 42,195 km de «Big Apple» sont très tentants, d'autant que les organisateurs lui font un pont d'or.

«Röthlin est aujourd'hui le marathonien blanc le mieux payé», précise son manager italien Federico Rosa. Au printemps 2009, sa prime de départ pour le marathon de Londres (qu'il n'avait pas pu disputer à cause de ses ennuis de santé) se montait à 100 000 francs, à quoi se seraient ajoutées les primes d'arrivée. Son titre européen a entre-temps augmenté sa valeur.

Röthlin revient sur son parcours qui lui a permis de surmonter ses graves problèmes de santé pour décrocher, 16 mois plus tard, le titre continental: «Je suis convaincu que le corps a enregistré certaines choses. Le fait que je suis un bon marathonien est ancré en moi. Mais pour le devenir, ce fut un long cheminement. Ce chemin a été interrompu par les embolies, mais le don est toujours là», déclare celui qui, en 1993, avait battu le record de Suisse juniors du 10 000 m que détenait son idole Markus Ryffel.

Röthlin se repose actuellement en vacances en Norvège, avec son épouse Renate. /si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias