Une saison, trois week-ends

Mellie Francon ne disputera que cinq courses cet hiver, y compris les Mondiaux d'Arosa, réparties sur trois fins de semaine. Impasse volontaire sur la tournée nippo-américaine... au profit d'une virée en Papouasie Sur un parcours de boardercross, Mellie Francon - qui soufflera ses 25 bougies le 24 janvier - est cette «jolie fleur dans une peau de vache» que chantait Brassens. Sinon, la Chaux-de-Fonnière est juste une fille vachement chouette, qui adore la vie, la sienne étant partagée entre le snowboard, la photo et les voyages.
02 août 2015, 00:08

A tout prendre, elle préfère le paysage, la faune et la flore de Madagascar, d'Afrique du Sud et (bientôt) de Papouasie à une image d'elle-même sur un podium de Coupe du monde (lire ci-contre). Ce qui ne veut pas dire que la photo de l'estrade des Mondiaux d'Arosa, si elle est dessus, sera reléguée en petit et tout à la fin de son album de souvenirs...

Une course depuis le 6 avril

En Coupe du monde depuis bientôt trois ans (première apparition le 16 janvier 2004 à... Arosa), Mellie Francon vit une saison plutôt bizarre qui, les entraînements mis à part, ne commencera que les 8 et 9 janvier à Bad Gastein!

A ce jour, depuis son titre de championne de Suisse acquis le 6 avril à Sils, la Chaux-de-Fonnière n'a ainsi disputé qu'une seule course, une Coupe d'Europe, remportée le 25 novembre à Kaprun (Aut). Un tableau de chasse maigrichon pour une veille de Noël, mais ce n'est pas de sa faute si l'argent (en septembre au Chili) et la neige (en décembre à Bad Gastein) tendent à manquer cette année...

Coupe du monde ou pas, les spécialistes suisses du boardercross ont repris l'entraînement à la fin du mois d'août, à raison d'une semaine sur deux sur la neige. «Je vis ça assez bien, assure Mellie Francon, mais c'est vrai que l'absence de courses commence à peser... On se retrouve toujours à Saas-Fee, où les conditions d'entraînement sont bonnes, avec des vrais modules (départ, virages, sauts...), mais on a tous envie de passer à la «compète»! Vivement janvier et que ça commence enfin!» Et son escapade en Coupe d'Europe? «Il s'agissait de reprendre mes marques et de me replonger dans l'état d'esprit et la routine de la compétition, mais cela restait un entraînement.»

Le menu (allégé) de la saison 2006-2007 de boardercross, y compris les Mondiaux, comprendra huit plats, dont deux doubles week-ends à Bad Gastein (8-9 janvier) et Leysin (25-26 janvier) et trois assiettes de cuisine japonaise (17 février à Furano), américaine (11 mars à Lake Placid) et canadienne (17 mars à Stoneham).

Une médaille à Arosa

Le grand objectif de Mellie Francon: «Une médaille aux Mondiaux.» Le petit: «Passer du top 5 au top 3 mondial.» Avec un petit bémol: «Comme je manquerai les trois dernières courses de la saison, et même si je donnerai tout dans les cinq premières, je ne pense pas y parvenir cet hiver.» Le petit est donc mis «entre parenthèses».

Pour le reste, la Chaux-de-Fonnière assure être «prête» et n'avoir retiré «que du positif» de son long entraînement estival. «J'espère juste qu'il portera ses fruits durant les courses!» Une bonne coupure à Noël pour éliminer «une certaine fatigue» et Mellie Francon sera «au top». / PTU

Une occasion à ne pas rater

Sa saison n?était pas longue ? huit courses ? et tenez-vous bien, Mellie Francon a trouvé le moyen de la raccourcir... En effet, la Chaux-de-Fonnière a décidé de faire l?impasse sur la virée nippo-américaine à la charnière de février et mars. «Le 30 janvier, je décolle pour la Papouasie rejoindre mes potes d?Exploraction, pour une expédition découverte-aventure de six mois, annonce-t-elle. Je serai la photographe du groupe et, parallèlement, je préparerai un bouquin d?une centaine de pages qui sortira en novembre. J?ai un contrat avec un éditeur.» Mellie Francon a déjà bien roulé sa bosse, à Madagascar et en Afrique du Sud notamment.

La photo, l?autre objectif

Reste que par rapport à Swiss-Ski, l?attitude ne paraît pas très professionnelle. «J?ai écrit à la fédération, qui me soutient à 100% dans mon projet, ainsi que mon entraîneur et mes sponsors, j?ai fait cela dans les règles de l?art, coupe la Chaux-de-Fonnière. Je ne pouvais pas laisser échapper une telle opportunité... professionnelle! La photo est ma passion et j?envisage d?en faire mon métier. Ce n?est pas en snow que je vais gagner beaucoup de sous! Même si je ne vais pas encore arrêter ? j?aime trop ça! ?, je dois songer à ma reconversion. J?ai trouvé un compromis entre mon voyage et ma saison. Je ne ferai que cinq courses, mais il y en aura d?autres... C?est juste une pause de six mois. Je serai de retour en août pour préparer à fond la prochaine saison.»

Et cet hiver «ramassé» sur trois week-ends de janvier? «Ce sera cool et intense! Il faudra garder le rythme et la tête dedans. Cela ne me gêne pas. La saison dernière, on avait une course par mois, c?était bien pire.» / ptu

Effeuillage

Mellie Francon aime un peu: les chips, le ménage, faire la lessive...

Beaucoup: s?éclater, la choucroute, la famille, les amis, croquer la vie à pleines dents...

Passionnément: l?aventure, le sport, la photo...

A la folie: la vie, l?adrénaline, le cacao, découvrir la planète, apprendre plein de nouvelles choses...

Pas du tout: les gens qui se prennent la tête, les conflits, le racisme... / ptu