Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Une première pour Wawrinka

Le Vaudois n'avait jamais passé le premier tour à Bâle. Le quatrième essai aura été le bon. Stan se frottera maintenant au double vainqueur du tournoi Tim Henman La quatrième tentative fut la bonne pour Stanislas Wawrinka (WTA 40). Battu d'entrée au cours des trois dernières éditions, le Vaudois a enfin fêté son premier succès dans les Swiss Indoors. Il s'est imposé 7-6 (8-6) 6-2 au 1er tour face à l'Argentin Agustin Calleri (No 8).

26 oct. 2006, 12:00

«J'étais extrêmement nerveux en entrant sur le court. Plus qu'en Coupe Davis, où les spectateurs ne sont pas là pour me juger mais pour soutenir l'équipe. Je savais bien que je n'avais jamais gagné ici» lâchait un Wawrinka visiblement soulagé.

«J'avais l'impression de peser 10 kilos de plus avant ce match, rigolait-il. J'aime beaucoup ce tournoi. Je me mets la pression car je veux bien faire. Le public m'a apporté un soutien essentiel pendant le match, mais j'étais nerveux à cause de lui. Il est vraiment difficile d'apporter du plaisir à un public qui a vu à l'oeuvre Roger (réd: Federer) la veille.»

Heureusement pour lui, Wawrinka affrontait un adversaire en manque total de confiance. Calleri, qui n'avait remporté qu'un seul de ses quatre précédents matches sur le circuit, avait pourtant toutes les cartes en mains dans le set initial: il servit pour le gain de cette manche à 6-5, puis se procura deux balles de set à 6-4 dans le jeu décisif. Wawrinka parvenait cependant à renverser la situation en s'adjugeant quatre points de rang dans le tie-break, dont deux grâce à des fautes directes adverses. Quart de finaliste à Vienne pour son seul précédent tournoi joué en salle cet automne, Stan faisait ensuite cavalier seul dans le deuxième set. Calleri cédait ses deux premiers jeux de service de la manche et se retrouvait mené 4-0. La messe était dite. «Il a certes lâché prise. Mais j'étais également plus relâché, et je jouais mieux que dans le premier set» relevait Wawrinka.

Place à Henman

La tâche du droitier de Saint-Barthélémy sera nettement plus ardue aujourd'hui. Il affrontera le double vainqueur du tournoi Tim Henman (ATP 38). Stan n'a jamais affronté le trentenaire d'Oxford, qui a retrouvé un second souffle depuis qu'il s'est hissé en finale à Tokyo au début du mois.

Le Vaudois sait quelle recette il devra appliquer. «Je devrai me concentrer en premier lieu sur mes jeux de service. Je devrai également rester agressif à l'échange pour l'empêcher de monter. A la base, je n'aime pas affronter des joueurs si offensifs. Mais j'ai réussi de belles choses face aux serveurs-volleyeurs cette année, battant notamment deux fois Ivo Karlovic. Je ne sais pas si je jouerai un grand match, mais je serai relâché» concluait Wawrinka. / si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias