Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Un succès suisse étriqué pour commencer la Skoda Cup

L'équipe de Suisse s'est imposée 2-0 face à l'Allemagne pour son premier match de la Skoda Cup. ALausanne, Thibaut Monnet a offert la victoire aux Helvètes lors du tiers-temps intermédiaire avant qu'Ambühl n'assure le succès lors des dernières secondes. Deuxième adversaire: la Slovaquie.

10 févr. 2008, 12:00

Dans une rencontre qui a peiné à démarrer, l'équipe de Suisse a, comme d'habitude, gagné grâce à une défense de fer malgré les nombreuses pénalités concédées. Comme lors de la victoire à Nuremberg en décembre (2-1 ap), la troupe de Ralph Krueger n'a laissé qu'un minimum d'espace à son adversaire allemand.

Engluée dans l'arrière-garde adverse, l'équipe de Suisse a pu compter sur Thibaut Monnet pour débloquer la situation. Thierry Paterlini, qui sortait à peine de prison, a parfaitement servi le Valaisan qui s'est joué de toute la défense d'Uwe Krupp avant de tromper le portier Youri Ziffzer à bout portant. Ce but n'a toutefois pas libéré les Suisses qui ont encore gâché passablement d'opportunités, dont deux périodes de double supériorité numérique.

Au nombre d'actions vendangées, l'Allemagne s'est également illustrée. La palme revient d'ailleurs à John Tripp. Au cours du deuxième tiers-temps, l'ailier des Hambourg Freezers a manqué la cage vide à 5 contre 3. Outre cette maladresse devant l'excellent Ronnie Rüeger, les Allemands peuvent également plaider la malchance avec le poteau d'Ullmann à la 7e minute.

Durant l'ultime période, l'équipe nationale s'est encore créée une ribambelle d'occasions sans parvenir à creuser l'écart, restant du même coup à portée des Allemands jusqu'au but d'Ambühl lors de la dernière minute. Finalement, la formation helvétique a remporté un succès «à la Suisse», sans briller offensivement mais avec une grande sobriété défensive et des contres parfaitement exploités. La «griffe» Krueger.

Pour leur deuxième rencontre, les joueurs à Croix blanche seront opposés à la Slovaquie. Victorieuse à Poprad (3-2) puis défaite à Kosice le lendemain (6-2) en décembre, l'équipe helvétique aura sans doute à c?ur de prendre une revanche. A cette occasion, Thomas Bäumle devrait défendre la cage suisse, malgré le blanchissage et l'excellent match de Ronnie Rüeger.

Le retour en Suisse romande n'a manifestement pas eu le retentissement souhaité. Il y a 12 mois, le traditionnel affrontement entre Allemands et Suisses n'avait attiré que 2921 spectateurs à Bâle. A Malley, il y en avait encore 200 de moins malgré le nombre important de sponsors et d'invités présents... / GYB-si

SUISSE - ALLEMAGNE 2-0 (0-0 1-0 1-0) Patinoire de Malley, 2734 spectateurs. Arbitres: Reiber/Piechaczek (All), Kohler/Zosso. Buts: 23e Monnet (Paterlini) 1-0. 60e Ambühl (à 4 contre 4/dans la cage vide) 2-0. Pénalités: 7 x 2? contre la Suisse et 10 x 2?, 1 x 10? (Osterloh) contre l?Allemagne. Suisse: Rüeger; Blindenbacher, Fischer; Bezina, Hirschi; Du Bois, Vauclair; Jobin; Paterlini, D. Camichel, Rüthemann; Wichser, Jeannin, Christen; Lemm, Ambühl, Wick; Reichert, Monnet, Sprunger; Sannitz. Allemagne: Ziffzer; Ancicka, Renz; Schmidt, Holland; Bakos, Draxinger; Osterloh, Hördler; Tripp, Ullmann, Y. Seidenberg; Wolf, Gogulla, Hackert; Polaczek, Fical, Furchner; Klinge, Busch, Felski. Notes: La Suisse sans Forster, Ngoy ni Déruns (ménagés). 100e match international de Goran Bezina. Tir sur le poteau: Ullmann (7e). Temps mort: Allemagne (57?27??) qui joue sans gardien de 59?21?? à 59?26??.
Votre publicité ici avec IMPACT_medias