Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Un samedi sans finale

20 déc. 2010, 11:31

Dominik Meichtry, Melanie Schweiger et Martina van Berkel n'ont pas eu leur mot à dire samedi à Dubaï, à la veille de la clôture des Mondiaux en petit bassin. Le quartette helvétique a connu l'élimination dès les séries.

Meichtry a toutefois répondu présent dans les Emirats, même s'il a manqué, d'un rien, les finales du 200 m (9e) et du 400 m (10e) libres. Le St-Gallois de 26 ans n'avait d'ailleurs jamais nagé aussi vite sur les deux distances sans «combinaison magique», interdite depuis le début de l'année. Comme attendu, il a par contre été loin du compte sur 100 m samedi, ne réalisant que le 23e temps des engagés (48''29), à 61 centièmes de son record personnel établi en 2008.

Van Berkel, qui vit en Australie depuis septembre, a amélioré mercredi son record de Suisse du 200 m papillon et a pris un convaincant 14e rang final. La Zurichoise de 21 ans n'a manqué le top 8 que pour 1''83 et veut bâtir son avenir sur ce résultat.

La deuxième meilleure performance helvétique à Dubaï a été signée par Melanie Schweiger sur 50 m papillon. La Zougoise, qui disputait ses premiers Mondiaux, s'est hissée en demi-finale de manière un peu surprenante. Et elle a encore amélioré ses records personnels les jours suivants sur 100 m quatre nages et 50 m libre. De quoi voir l'avenir avec un certain optimisme.

Spécialiste de la brasse, Stéphanie Spahn a, elle, raté son rendez-vous. Pour ses premiers Mondiaux, la Zurichoise de 19 ans n'a pas réussi, comme lors des Européens d'Eindhoven, à confirmer son bon début de saison. /si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias