Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Tout est déjà dit?

A presque mi-parcours, la hiérarchie semble respectée en LNA. Même si certains Neuchâtelois ne l'entendent pas de cette oreille Mine de rien, on est déjà presque à la moitié du tour préliminaire en LNA. L'occasion de faire le point avec quelques régionaux qui rigolent - Loïc Burkhalter à Davos, Patrick Oppliger à Zoug et Kevin Romy à Lugano -, et d'autres, un peu moins disposés à sourire - Régis Fuchs à Bâle et Félicien Du Bois à Ambri-Piotta.

21 nov. 2006, 12:00

Y a de la joie. Tout va pour le mieux à Davos, leader avec sept longueurs d?avance. Selon Loïc Burkhalter, deuxième meilleur compteur du club (9 buts, 8 assists), il n?y a pas de miracle. «Notre force, c?est de ne pas reposer uniquement sur l?un ou l?autre élément, comme c?est le cas ailleurs. Chez nous, tout le monde travaille dur et joue en équipe.» Et si le Chaux-de-Fonnier présente actuellement les meilleures statistiques de la division pour un attaquant helvétique, ce n?est pas le fruit du hasard, mais plutôt d?une excellente mais dure préparation estivale. «J?étais un peu fatigué en début de saison, mais depuis 10 ou 15 matches, je me sens vraiment bien.» Et les points tombent régulièrement. «L?objectif est de finir parmi les quatre premiers, continue le «Louis». Mais si on peut garder la tête, on ne va pas se gêner!»

Sans faire de bruit. Après un début de saison difficile (cinq défaites en six matches), Zoug a retrouvé des couleurs. De quoi ravir Patrick Oppliger, revenu au jeu le 13 octobre après son opération à un genou en mai. «Nous avons eu de nombreuses blessures en début de saison, ce qui fait que l?équipe n?a jamais été au complet, explique «Patou». De plus, tout le monde a mis un certain temps à assimiler le nouveau système, plus attractif.» Mais Patrick Oppliger ne s?enflamme pas pour autant. «Le championnat est tellement équilibré que chaque équipe pourrait tomber en quart de finale.» Tout ceci n?est encore que de la musique d?avenir, même si le Chaux-de-Fonnier, au Herti depuis neuf ans et dont le contrat échoit au terme de la saison, prépare déjà l?avenir. «Je me sens bien ici et je n?exclus pas de rester. Mais il y a aussi quelques contacts bien avancés ailleurs...» Où? «Un gros club capable de jouer le championnat pourrait être intéressant, de même qu?un retour en Suisse romande.»

Bientôt en NHL? Actuellement gêné par une contusion à la hanche, Kevin Romy suscite des intérêts outre-Atlantique, même s?il n?a pas encore marqué le moindre but cette saison! «J?ai les occasions, se défend l?ex-Servettien. Mais la réussite me manque.» La NHL? «Pour l?instant, ce ne sont que des bruits, indique le Chaux-de-Fonnier, drafté en 2003 par Philadelphie. C?est mon agent qui est en contact là-bas. Ils ont mes droits jusqu?au 1er juin 2007, ensuite je serai agent libre en Amérique du Nord. S?il y a une possibilité, je vais la saisir. D?autant que j?ai une clause dans mon contrat à Lugano.»

Soupes à la grimace. A Ambri-Piotta, on respire un peu mieux. La victoire, ce week-end contre GE Servette, a interrompu une série de 10 défaites consécutives. Entre-temps, Peka Rautakkalio a été remplacé sur le banc par l?emblématique Larry Hurras. «C?était nécessaire, lâche Félicien Du Bois. Il n?y avait pas de problème, mais tout le monde semblait un peu désemparé, même le coach. Hurras, lui, peut être l?homme de la situation avec son charisme.» Mais les play-off sont encore loin. «Il faut être réaliste, il faut quatre équipes en play-out, même si pour nos dirigeants cela semble inimaginable. Mais un ensemble de petites erreurs ? dont une campagne de transfert ratée, des joueurs pas au sommet de leur forme, dont moi ? nous ont placés dans cette situation. Mais je suis convaincu que nous ne sommes pas encore cuits. Surtout si nous gagnons les confrontations directes de ce week-end!»

A Bâle, «où l?ambiance est très bonne malgré le départ des étrangers Heins et Landry», dixit Régis Fuchs, on broie aussi un peu du noir. «Ce n?est pas tout à fait ce qu?on attendait, souffle le néo-Rhénan. Nous avons perdu bêtement beaucoup trop de points! A nous maintenant de démontrer que la saison passée du HC Bâle, ce n?était pas du hasard et qu?il y a un gros potentiel ici.» / DBU

Votre publicité ici avec IMPACT_medias