Tennis – US Open: Roger Federer éliminé en quarts de finale par Grigor Dimitrov

Roger Federer est éliminé de l’US Open. En quarts de finale mercredi, le Bulgare Grigor Dimitrov a battu le Suisse, touché au dos, en cinq sets. Dimitrov affrontera Daniil Medvedev, le «tombeur» de Stan Wawrinka.
04 sept. 2019, 06:35
Durant son match contre Grigor Dimitrov, Roger Federer a été gêné par sa blessure en haut du dos.

L’impossible s’est produit à Flushing Meadows. Revenu des abîmes, Grigor Dimitrov (ATP 78) a éliminé Roger Federer en quart de finale de l’US Open.

 

 

Le Bulgare s’est imposé 3-6 6-4 3-6 6-4 6-2 devant un adversaire visiblement diminué. Roger Federer s’est, en effet, éteint au fil des jeux, incapable de se déplacer comme il le devait. Il a toujours accusé un temps de retard. Le temps mort médical qu’il a pris avant l’entame de la cinquième manche n’a pas changé la donne. Il n’a pas eu l’ombre d’une chance dans cette dernière manche au cours de laquelle il n’aura marqué que 13 points, dont 1 seul à la relance.

Au Bâlois de révéler s’il était blessé ou non mais cette défaite après avoir mené deux sets à un contre un homme qu’il avait toujours battu en sept rencontres interpelle vraiment. Personne ne l’a vue venir. Elle ouvre une voie royale à Rafael Nadal qui disputera son quart de finale ce soir contre Diego Schwartzman. Avec Novak Djokovic et Roger Federer à la trappe, il devrait logiquement être sacré dimanche pour cueillir son 19e titre du Grand Chelem.

 

 

Passé par les… qualifications du Geneva Open en mai dernier, Grigor Dimitrov est bien le demi-finaliste le plus surprenant de l’année sur le front des tournois du Grand Chelem. Et le Bulgare aura vraiment sa chance vendredi contre Daniil Medvedev. Le «tombeur» de Stan Wawrinka doit, lui aussi, composer avec une gêne physique. Il souffre d’une contracture à la cuisse gauche.

"C'est le dos qui a lâché"

C'est le dos qui a lâché ! Roger Federer s'est, en effet, froissé le dos l'après-midi à l'échauffement avant son quart de finale fatal contre Grigor Dimitrov.

"Je pouvais jouer, mais c'était comme si j'étais à plat durant toute la partie, explique Roger Federer. Je suis déçu dans la mesure où tous les signaux étaient au vert après mes deux derniers matches contre Evans et Goffin."

"Mais ce n'est pas le moment de parler de mon dos. Ce moment appartient à Grigor, poursuit Roger Federer. Il a très bien joué et il mérite sa victoire." Le Bâlois espère être en mesure de respecter son programme de fin de saison qui passera par la Laver Cup de Genève, Tokyo, Shanghaï, Bâle, Paris et le Masters de Londres.