Tennis - Tournoi d'Acapulco: Wawrinka en quarts face à Kyrgios

Stan Wawrinka (ATP 42) a battu Steve Johnson (36) 7-6 6-4 et se qualifie pour les quarts de finale du tournoi d'Acapulco. Il jouera contre Nick Kyrgios (ATP 72) qui a éliminé Rafael Nadal sur le score de 3-6 7-6 (7/2) 7-6 (8/6).

28 févr. 2019, 07:40
Wawrinka a battu Steve Johnson pour la troisième fois en quatre duels.

Stan Wawrinka (ATP 42) est en quarts de finale à Acapulco. Vainqueur 7-6 (7/5) 6-4 de Steve Johnson, le Vaudois ne défiera toutefois pas Rafael Nadal jeudi, mais l’imprévisible Nick Kyrgios.

L’ex-no 3 mondial a témoigné à nouveau d’une grande solidité face à Steve Johnson (ATP 36), qu’il a battu pour la troisième fois en quatre duels. Il a ainsi effacé les deux seules balles de break auxquelles il a dû faire face, à 4-4 15/40 dans le premier set, et a renversé une situation compromise dans un jeu décisif où Steve Johnson a mené 5/4 avec deux points à suivre sur son engagement.

 

 

Stan Wawrinka, qui a signé le seul break du match dans le cinquième jeu du deuxième set, est d’ailleurs invaincu dans l’exercice particulier du tie-break dans ses deux derniers tournois. Il en avait gagné trois à Rotterdam, où il est allé jusqu’en finale, et en avait déjà remporté un à Acapulco face à Ryan Harrison. Tout un symbole pour un joueur qui s’est incliné 6-7 7-6 7-6 7-6 au 2e tour à Melbourne devant Milos Raonic.

 

 

Le triple vainqueur de Grand Chelem pourrait bien disputer l’un ou l’autre jeu décisif dans son prochain match face à Nick Kyrgios (ATP 72), plus imprévisible que jamais. L’Australien s’est offert une nouvelle fois le scalp de Rafael Nadal (ATP 2), battu 3-6 7-6 (7/2) 7-6 (8/6) après avoir pourtant bénéficié de trois balles de match consécutives à 6/3 dans le tie-break final. Affichera-t-il la même détermination au moment d’affronter Stan Wawrinka, qui mène 3-2 dans leur face-à-face? Rien n’est moins sûr.

Kyrgios a fait craquer Nadal

Nick Kyrgios a littéralement fait craquer Rafael Nadal jeudi soir. L'Australien a fait appel deux fois au soigneur durant la partie, la première à la fin du premier set, la seconde avant le début du troisième pour se faire masser le bas du dos, et s'est même permis de servir une première balle "à la cuillère"...

 

 

Rafael Nadal était d'ailleurs visiblement agacé par le comportement de son adversaire. "Je ne pense pas que ce soit méchant, mais il manque un peu de respect envers le public, son adversaire, et envers lui-même", a-t-il estimé. "Il a fait son show, il a un énorme talent et aujourd'hui, il a bien joué et il a gagné", a ajouté l'Espagnol à l'issue d'un match qu'il qualifie de "bizarre". "Sur dix matches comme celui-ci, je gagne huit fois", a-t-il déploré.