Roger Federer délivre une performance royale

Sous le regard du prince William, Roger Federer a prouvé qu'il était bien le roi du circuit en «corrigeant» le Roumain Victor Hanescu au deuxième tour de l'Open d'Australie
22 janv. 2010, 12:17

Après la grosse frayeur du premier tour contre Igor Andreev, le temps de la récréation est revenu pour Roger Federer à Melbourne. Le Bâlois a livré hier devant Victor Hanescu (47) un match idéal pour peaufiner ses réglages sur la Rod Laver Arena.

Victorieux 6-2 6-3 6-2 en 100 minutes du Champion de Gstaad 2008, Roger Federer a évolué lors du troisième set sous les yeux du prince William qui est en visite officielle en Australie cette semaine. «Je savais qu'il viendrait ce soir entre 20h et 20h30», explique le Bâlois. Il a eu de la chance que le match dure un peu. J'ai été honoré de sa présence». Toujours aussi ardent défenseur de la cause de son sport, le Bâlois se félicitait «qu'une telle personnalité se déplace pour voir du tennis».

Demain, le Prince ne sera plus là mais Roger Federer devrait offrir un nouveau récital. L'occasion sera belle de s'affûter encore avant de repartir la semaine prochaine au combat. Le Bâlois ne risquera pas grand chose contre Albert Montanes (no 31), son adversaire en seizième de finale. Le Catalan dispute à Melbourne son trente-troisième tournoi du Grand Chelem. Il n'a encore jamais dépassé le stade du troisième tour.

Le lundi risque d'être beaucoup plus «chaud» pour Roger Federer. S'il s'impose bien sûr contre Montanes, le Bâlois retrouvera en huitième de finale le vainqueur de la rencontre qui opposera Lleyton Hewitt (no 22) à Marcos Baghdatis (ATP 31). L'Australien et le Chypriote se retrouveront samedi deux ans jour pour jour après une rencontre, remportée par Hewitt en cinq sets, qui avait battu tous les records. Elle s'était achevée le dimanche à 04h34 du matin.

Roger Federer préfèrera sans doute affronter Lleyton Hewitt, contre lequel il reste sur... quatorze victoires de rang, plutôt que Marcos Baghdatis. Quatre ans après sa finale à Melbourne devant le Bâlois, le Chypriote tutoie à nouveau les sommets. Victorieux la semaine dernière du tournoi de Sydney, il a signé un bel exploit au deuxième tour en revenant presque de nulle part contre David Ferrer (no 17). Le Valencien a, en effet, mené 6-4 6-3 4-3 service à suivre...

Mais la «magie» de Melbourne a joué une fois de plus pour le brave Marcos. Porté par les chants de ses supporters, il s'est finalement imposé 6-1 au cinquième set malgré les crampes qui commençaient à le tétaniser. «A deux sets à rien pour Ferrer, il évident que la frustration était bien là, explique-t-il. Je me suis dit qu'il fallait que j'essaie de ne manquer aucune balle. J'ai vu qu'il était un peu fatigué, ce qui m'a incité à me battre encore plus. J'ai vu une ouverture. Et mon tennis est revenu». Huitième mondial en 2006, Baghdatis a connu les blessures et la dépression pour se retrouver à la... 151e place du classement de l'ATP en juillet dernier. Son retour au premier plan est une excellente nouvelle pour le tennis. /si

L'énorme frustration de Marco Chiudinelli

Melbourne rime avec New York pour Marco Chiudinelli (ATP 58). Quatre mois après un seizième de finale à Flushing Meadows contre Nikolay Davydenko qui lui a laissé bien des regrets, le Bâlois a quitté la Rod Laver Arena hier avec une énorme frustration. Il a cru avoir le no 3 mondial Novak Djokovic au bout de sa raquette.

Battu 3-6 6-2 6-2 6-3 après 2h 58' de match, Marco Chiudinelli a tiqué à la lecture des statistiques. Il n'a gagné que trois des dix-sept balles de break qu'il a jouées! Un tel manque de réalisme ne pardonne pas à ce niveau. A New York, il avait accusé également le même déchet. «Mais à New York, je perds en trois sets. Ici, j'étais devant au score. J'avais le sentiment que je jouais mieux que lui dans les deux premiers sets».

Toutefois en ratant six balles de break, il a laissé le champ libre au Serbe dans cette deuxième manche cruciale. «Il a dû être heureux de la gagner 6-2», glisse Chiudinelli. «Après, tout est devenu plus compliqué. Il a mieux joué. Il m'a surtout impressionné par la qualité de ses retours. C'est sa grande force».

Soulagé par l'issue de la partie, Novak Djokovic n'avait pas pris ce deuxième tour à la légère. «Je connaissais la valeur de mon adversaire. Je sais qu'il aime jouer vite, précise-t-il. Je me suis montré trop passif en début de rencontre. Mais j'ai pu rectifier le tir».

Malgré tous les regrets qu'il peut nourrir, Marco Chiudinelli quittera Melbourne pour mettre le cap sur Johannesburg avec une intime conviction: «j'ai le niveau», affirme-t-il. Après avoir tant attendu avant d'obtenir son droit d'entrée dans le top 100 de l'ATP, le Bâlois s'estime, sans doute avec raison, comme un membre à part entière du Circuit. Les années passées à guerroyer dans la «jungle» des Challengers auraient pu instaurer le doute dans son esprit. Le camarade de promotion de Roger Federer n'est finalement pas resté sur le quai.

Au lendemain de son marathon contre Melinda Czink, Stefanie Voegele (WTA 74) n'a, pour sa part, tenu qu'un set contre Victoria Azarenka (no 7). Battue 6-4 6-0 par la Biélorusse, l'Argovienne a lâché prise après avoir raté une balle d'égalisation à 5-5 dans la première manche. Chez les femmes, la hiérarchie est bien plus prononcée que chez les hommes. /si

Open d'Australie

Melbourne. 1er tournoi du Grand Chelem de l'année doté de 24 millions de francs. Dur.

2e tour du simple messieurs: Roger Federer (S/1) bat Victor Hanescu (Rou) 6-2 6-3 6-2. Novak Djokovic (Ser/3) bat Marco Chiudinelli (S) 3-6 6-1 6-1 6-3. Nikolay Davydenko (Rus/6) bat Illya Marchenko (Ukr) 6-3 6-3 6-0. Fernando Verdasco (Esp/9) bat Ivan Sergeyev (Ukr) 6-1 6-2 6-2. Jo-Wilfried Tsonga (Fr/10) bat Taylor Dent (EU) 6-4 6-3 6-3. Marcos Baghdatis (Chypre) bat David Ferrer (Esp/17) 4-6 3-6 7-6 (7/4) 6-3 6-1. Tommy Haas (All/18) bat Janko Tipsarevic (Ser) 4-6 6-4 6-3 1-6 6-3. Mikhaïl Youzhny (Rus/20) bat Jan Hajek (Tch) 6-2 6-1 6-1. Lleyton Hewitt (Aus/22) bat Donald Young (EU) 7-6 (7/3) 6-5 6-1. Nicolas Almagro (Esp/26) bat Benjamin Becker (Al) 6-4 6-2 2-6 4-6 6-2. Juan Monaco (Arg/30) bat Michael Llodra (Fr) 3-6 3-6 7-6 (7/5) 6-1 6-3. Albert Montanes (Esp/31) bat Stéphane Robert (FR) 4-6 6-7 (3/7) 6-2 6-3 6-2. Alejandro Falla (Col) bat Marcel Granollers (Esp) 6-4 6-1 6-3. Denis Istomin (Ouz) bat Michael Berrer (All) 7-5 6-3 6-4. Lukas Kubot (Pol) bat Santiago Giraldo (Col) 6-4 3-6 6-3 6-1. Stefan Koubek (Aut) bat Ivan Dodig (Cro) 7-6 (7/4) 6-1 6-2.

1er tour du double messieurs: Igor Kunitsyn/Dudi Sela (Rus/Isr) battent Marco Chiudinelli/Viktor Troicki (S/Ser) 6-4 6-2.

2e tour du simple dames: Victoria Azarenka (Bié/7) bat Stefanie Voegele (S) 6-4 6-0. Serena Williams (EU/1) bat Petra Kvitoba (Tch) 6-2 6-1. Venus Williams (EU/6) bat Sybille Bammer (Aut) 6-2 7-5. Samantha Stosur (Aus/13) bat Kristina Barrois (All) 7-5 6-3. Caroline Wozniacki (Da/4) bat Julia Georges (All) 6-3 6-1. Vera Zvonareva (Rus/9) bat Iveta Benesova (Tch) 6-0 6-3. Agnieszka Radwanska (Pol/10) bat Alla Kudryavtseva (Rus) 6-0 6-2. Na Li (Chine/16) bat Agnes Szavay (Hon) 3-6 7-5 6-2. Francesca Schiavone (It/17) bat Julie Coin (Fr) 6-3 6-4. Gisela Dulko (Arg) bat Ana Ivanovic (Ser/20) 6-7 (6/8) 7-5 6-4. Alberta Brianti (It) bat Sabine Lisicki (A ll) 2-6 6-4 6-4. Daniela Hantuchova (Slq/22) bat Sofia Arvidsson (Su) 6-4 6-1. Shahar Peer (Isr/29) bat Tsvetana Pironkova (Bul) 6-1 6-4. Carla Suarez Navarro (Esp/32) bat Andrea Petkovic (All) 6-1 6-4. Tathiana Garbin (It) bat Yaroslava Shvedova (Kaz) 6-7 (5/7) 6-2 6- 0. Casey Dellacqua (Aus) bat Karolina Sprem (Cro) 7-6 (7/4) 7-6 (8/6). /si