Halle: Federer bat péniblement Kohlschreiber sur le gazon allemand

C'est sa surface de prédilection, mais Roger Federer devra encore effectuer quelques réglages sur gazon avant de prétendre à jouer les premiers rôles à Wimbledon dans 15 jours. Le Bâlois a péniblement battu l'Allemand Kohlschreiber au premier tour du tournoi de Halle.
07 août 2015, 15:32
Il a fallu deux tie-breaks à Roger Federer pour venir à bout de Kohlschreiber.

On ne passe pas si facilement que cela de la terre battue au gazon, tout Roger Federer que l'on est. Treize jours après sa défaite en quart de finale de Roland-Garros devant Stan Wawrinka, le no 2 mondial s'est laborieusement imposé 7-6 (10/8) 3-6 7-6 (7/5) contre l'Allemand Philipp Kohlschreiber (ATP 31), au 1er tour du tournoi de Halle.

On le sait, la transition de l'ocre au vert est passablement délicate. Même Roger Federer, le plus grand "jardinier" de tous les temps, septuple vainqueur de Wimbledon et du tournoi de Halle dont il est double tenant du titre, n'a pas échappé à cette règle. Pas au mieux dans ses déplacements (il est d'ailleurs tombé trois fois), peinant à trouver le bon rythme dans les échanges, le Bâlois n'a jamais pu prendre le large dans cette partie.

 

Il faut dire Kohlschreiber a du talent à revendre et que de sa main droite peuvent jaillir quelques coups d'éclat. L'Allemand apprécie qui plus est les lieux, ayant remporté le titre à Halle en 2011. "Je suis globalement satisfait de mon match, de ma prestation contre un adversaire très fort, a déclaréFederer. J'ai dû me mettre au boulot et je suis désolé pour Philipp, car à la fin la chance a aussi fait la différence. La rencontre aurait pu pencher d'un côté comme de l'autre."

Semblant ne ressentir aucune crainte devant un Federer qui l'avait pourtant dominé lors de chacun de leurs huit précédents duels (quatre fois sur gazon dont trois fois à Halle), le matricule 31 à l'ATP a immédiatement effacé un break de retard dans le premier set pour pousser le Bâlois au jeu décisif. Un tie-break qui aurait tout aussi bien pu tourner à l'avantage du Bavarois qui a eu deux balles de set, mais à chaque fois sur le service adverse.

L'impression d'un Federer en difficulté s'est confirmée dans la deuxième manche, remportée par Kohlschreiber grâce à un break réalisé au huitième jeu. Le différentiel dans ce set de l'homme aux 17 titres du Grand Chelem parle de lui-même: sept coups gagnants contre huit fautes directes...

Maintenu en vie par une première balle salvatrice à plus d'une reprise, Federer a fini par remporter un troisième set animé durant lequel les deux joueurs ont eu leurs chances. Le Bâlois, après avoir manqué deux balles de match sur l'engagement de l'Allemand à 5-4, s'est retrouvé dos au mur dans le tie-break, mené 5-4 avec deux services à suivre pour Kohlschreiber. Il a su serrer son jeu et ne plus commettre d'erreur pour empocher les trois derniers points et, surtout, pousser un très gros ouf de soulagement.