Federer soutenu par toute sa famille à Montréal

Roger Federer s'est envolé pour Montréal, dans un jet privé, avec femme et enfants. Exempté du premier tour, le Bâlois pourrait encore augmenter son avance au classement mondial sur Rafael Nadal.
02 août 2015, 18:47

Roger Federer pourra compter sur un soutien de poids au tournoi ATP 1000 de Montréal. Le No 1 mondial sera en effet accompagné au Québéc par sa femme Mirka, ainsi que par ses jumelles âgées de moins de trois semaines, qui ont toutes trois traversé l'Atlantique pour le soutenir.

Exempté du premier tour, le Bâlois entrera en lice contre le vainqueur de la partie entre le Russe Igor Kunitsyn (ATP 38) et le Canadien Frédéric Niemeyer (ATP 502). Federer s'est envolé vendredi en jet privé en direction de Montréal avec sa famille et une nurse dans les bagages. «Mirka a fait des tests jeudi et les bébés ont passé dix jours à l'hôpital, tout est parfait», s'est-il réjoui.

Dans la première interview après son triomphe à Wimbledon donnée au «New York Times», le Suisse a indiqué qu'il avait appris qu'il allait devenir papa en janvier, lors du tournoi de Doha au Qatar. Ce n'est qu'au cours de l'Open d'Australie, que Mirka et lui ont été informés qu'ils attendaient des jumelles. Le match suivant, Federer exécutait l'Argentin Juan Martin Del Potro 6-3 6-0 6-0. «Je me suis dit: OK, on dirait que cela ne m'affecte pas», a-t-il souri. «C'était un bon départ, ça m'a donné confiance.»

L'homme aux 15 titres en Grand Chelem était très occupé ces dernières semaines. D'une part il s'est entraîné six jours d'affilée avec l'Autrichien Stefan Koubek, d'autre part il a dormi à l'hôpital aux côtés de sa femme et de ses jumelles. «Parfois, j'étais vraiment fatigué», a avoué «Rodgeur». «Je ne sais pas si c'est parce que j'ai beaucoup travaillé ou si c'est en raison d'un déficit de sommeil.»

Le Bâlois s'est entraîné une première fois vendredi avec son ami d'enfance Marco Chiudinelli - éliminé samedi soir au premier tour des qualifications par Michael Llodra - et a laissé une belle impression aux observateurs. En cas de succès au Québec, Federer pourrait augmenter son avance sur son dauphin Rafael Nadal. L'Espagnol ne pourra en effet pas défendre les points acquis aux JO de Pékin (800), où il avait décroché la médaille d'or, tandis que son «meilleur ennemi» avait dû s'incliner en quart de finale (200 points). /si