Federer retrouvera Nadal jeudi en demi-finale

Rafael Nadal a battu Tomas Berdych en quart de finale de l'Open d'Australie (6-7, 7-6, 6-4, 6-3) et retrouvera Roger Federer jeudi pour une place en finale.
24 janv. 2012, 15:03
132253915

La demi-finale de rêve tant espérée aura bien lieu. Ce jeudi à Melbourne, Roger Federer et Rafael Nadal peuvent offrir au public australien un match d'anthologie.

Les deux hommes abordent cette demi-finale, la deuxième seulement qui les oppose dans un tournoi du Grand Chelem, pratiquement sur la même ligne. Roger Federer joue un très grand tennis depuis le début de la quinzaine. Seulement, le Bâlois trouvera de l'autre côté du filet un homme dont le coeur peut renverser des montagnes, comme il l'a démontré mardi soir dans son quart de finale face à Tomas Berdych. Tout pronostic semble bien délicat.

Une trentième demi-finale

Avant le "show" extraordinaire de Rafael Nadal, Roger Federer avait devant Juan Martin Del Potro gagné le millième match de sa carrière pour soigner, s'il le faut encore, ses statistiques avec une trentième qualification pour une demi-finale dans un tournoi du Grand Chelem, la neuvième de rang à Melbourne. Un match remporté 6-4 6-3 6-2 en moins de deux heures sous les yeux d'un Rod Laver toujours aussi conquis par le jeu du Bâlois qu'il considère comme le "meilleur joueur des temps modernes".

Roger Federer n'a pas vraiment tremblé face au "déménageur" de Tandil, l'homme qui l'avait privé en 2009 d'un sixième sacre de rang à Flushing Meadows. Il a très vite pris le contrôle du match en variant les trajectoires et les effets. Il a, à chaque fois, réussi le break très tôt dans le set pour ne pas laisser l'Argentin s'installer vraiment dans la partie.

Deux jeux ont scellé l'issue de ce quart de finale. Au premier set, Federer signait le break décisif à 5-4 après avoir mené 4-1 dans cette manche. Au deuxième, il assurait le gain de la manche sur son service à 5-3 au neuvième jeu, après avoir écarté quatre balles de break qui auraient pu permettre à Del Potro de sortir enfin la tête de l'eau. Le troisième set ne fut qu'une formalité.

"Tout se déroule à la perfection"

Cette victoire contre Del Potro est la vingt-quatrième de rang pour Roger Federer. Elle confirme l'excellence de sa forme. Extrêmement véloce dans la fournaise de Melbourne - "j'ai joué dans des conditions encore plus extrêmes", lâche-t-il - il évolue dans le même registre qu'au Masters de Londres.

"Je suis toujours venu en Australie en confiance dans la mesure où j'ai pratiquement toujours réussi mes fins de saison, explique-t-il. Il convient de réussir la transition entre l'indoor et le jeu en plein air sur un revêtement qui n'est pas particulièrement rapide. Mais depuis le début de la quinzaine, tout se déroule à la perfection. Je bouge bien. Je sers bien. Je frappe la balle très proprement. C'est le match de dimanche soir contre Tomic qui m'a placé sur la bonne orbite. Je l'avais abordé avec une certaine pression. Je n'avais pas encore vraiment tous mes repères. En le gagnant en trois sets, j'ai fait le plein de confiance".

"Maintenant, le prochain match se disputera en "night session". Il sera plus facile de "sentir" la balle mais le jeu sera plus physique avec un court plus lent, poursuit-il. Je pense que je suis prêt pour répondre à ce nouveau défi". Sur le plan physique, Roger Federer n'a sans doute jamais abordé une demi-finale d'un tournoi majeur dans un tel état de fraîcheur avec seulement 7h38' de présence sur le court depuis le début de cet Open d'Australie.