Federer remporte le tournoi de Halle en Allemagne

Roger Federer gagne dimanche la finale du tournoi de Halle face à l'Italien Andreas Seppi.
07 août 2015, 15:33
epa04809043 Roger Federer of Switzerland celebrates his win in the quarter final match against Florian Mayer of Germany in the ATP tennis tournament in Halle, Germany, 19 June 2015.  EPA/MAJA HITIJ

Les années passent, mais Roger Federer n'en finit plus de reverdir à Halle. Le Bâlois a raflé son 8e titre sur le gazon allemand grâce à sa victoire en finale face à l'Italien Andreas Seppi (7-6 6-4).

Jamais encore, le meilleur joueur de tous les temps n'avait soulevé autant de trophées dans un même tournoi. De quoi renforcer la position de Halle parmi ses plus sûrs bastions, devant désormais Wimbledon (7 titres), Dubaï (7), Bâle (6) ou encore Cincinnati (6). De quoi également réaffirmer que le gazon reste son terrain de prédilection.

Lié contractuellement jusqu'à la fin de sa carrière avec le tournoi allemand, Roger Federer a fait honneur à son statut durant cette semaine en Westphalie. Et s'il n'a pas dû affronter le moindre joueur du top 20, il a tenu son rang avec succès, même si cela n'a pas toujours été sans peine.

En finale par exemple, le no 2 mondial a été sérieusement bousculé par un solide Andreas Seppi (ATP 45). L'Italien, parachuté en finale grâce aux abandons successifs de Gaël Monfils et Kei Nishikori, a longtemps mené "aux points", se procurant même deux balles de premier set consécutives à 5-4, écartées toutefois par deux aces du Bâlois.

A nouveau impérial au tie-break - il en a remporté 6 sur 6 durant la semaine -, Roger Federer a ensuite pris peu à peu la mesure du joueur de Bolzano. Il a galvaudé trois balles de break à 4-3, mais il n'a pas laissé filer sa chance à 5-4, signant au meilleur moment le premier break de la partie. Après 1h48 de jeu, disputé en majeure partie sous le toit du stade de Halle, le Bâlois pouvait ainsi boucler d'un smash cette finale d'excellente facture, riche en points spectaculaires.

Place à Wimbledon

S'il n'a plus gagné de Grand Chelem depuis juillet 2012 (Wimbledon) et de Masters 1000 depuis octobre dernier (Shanghaï), Roger Federer continue donc sa razzia dans des tournois moins cotés, comme cela avait déjà été le cas cette année à Brisbane, Dubaï et Istanbul. Cela lui permet d'afficher dorénavant 86 titres à son incroyable palmarès et de lorgner la 2e place d'Ivan Lendl (94 trophées), tout en restant néanmoins hors de portée du recordman Jimmy Connors (109).

Le grand défi de Roger Federer consiste désormais à triompher une nouvelle fois Grand Chelem, et notamment à Wimbledon, sa priorité no 1 de l'année. Le grand rendez-vous londonien démarre dans une semaine, et le roi du gazon l'abordera avec confiance après avoir remporté sa répétition générale à Halle.