Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Federer a retrouvé confiance et sérénité

17 août 2010, 11:32

Après Tomas Berdych et Novak Djokovic, Roger Federer (photo Keystone) ne s'est pas offert à Toronto le scalp d'un troisième membre du top 10 en moins de 48 heures. Andy Murray a, de l'aveu du Bâlois, «amplement mérité sa victoire» dimanche en finale de ce Masters Series (7-5 7-5). Cette partie a proposé un scénario décousu, la faute à la pluie qui a interrompu à deux reprises la rencontre.

«Andy a joué de manière très agressive», soulignait Roger Federer. «Il a pris la balle très tôt et ne m'a pas donné de points. Il a su très bien servir en fin de rencontre.» Le Bâlois songeait à ces deux aces armés coup sur coup dans le dernier jeu pour écarter une balle de break et se procurer une balle de match. A la recherche d'un titre en 2010, l'Ecossais a su trouver ce relâchement qui rend le tennis très simple pour battre enfin Roger Federer dans une finale.

Le fait d'avoir enchaîné vendredi et samedi deux «night sessions» (4h40' de jeu en tout) avant cette finale du dimanche fixée à 13h30 n'a pas favorisé Federer. «C'est vrai, j'avais les muscles un peu raides partout: au bras, à l'épaule et aux abdos», expliquait le Bâlois. «Mais on s'y fait. Je ne crois pas avoir été vraiment handicapé.»

Hier, Roger Federer a mis le cap sur Cincinnati, où il a un titre à défendre. Dans l'Ohio, il devra composer sans son nouveau coach Paul Annacone, qui doit remplir cette semaine des obligations avec la Fédération anglaise. Le Bâlois, qui bénéficiera à Cincinnati du concours de Severin Lüthi, affirme avoir refait le plein de confiance. «Gagner des matches aussi serrés que contre Berdych et Djokovic est un sentiment délicieux. Physiquement, je me situe à un niveau qui me permet d'envisager les prochaines échéances avec une certaine sérénité.»

Son premier match à Cincinnati aura lieu demain. Il sera opposé au vainqueur de la rencontre qui opposera l'Américain James Blake (ATP 107) à l'Ouzbek Denis Istomin (ATP 53). /si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias