Djokovic: une première alerte

Il était promis au massacre, mais il y a eu un véritable match. Lleyton Hewitt (ATP 181) est bien tombé les armes à la main devant Novak Djokovic.
23 janv. 2012, 15:40
132179672

Le tenant du titre et no 1 mondial a dû batailler pendant 2h56' sur la Rod Laver Arena pour saper la résistance du joueur d'Adelaïde qui, à 30 ans, disputait son seizième Open d'Australie. Djokovic s'est imposé 6-1 6-3 4-6 6-3.

"Il mérite tout mon respect"

Après deux sets à sens unique, Hewitt a, presque par magie, retrouvé le niveau de jeu de ses meilleures années alors qu'il était mené 3-0 au troisième pour pousser son rival dans ses derniers retranchements. Djokovic cédait ainsi la troisième manche - le premier set qu'il perd depuis le début du tournoi - avant d'être encore bousculé à l'entame de la quatrième. Sa première balle le tirait d'un mauvais pas au troisième jeu et il reprenait - enfin - le contrôle de la partie en signant le break à 3-2.

"Jusqu'à 6-1 6-3 3-0, tout était parfait, expliquait Nole. Après, j'ai moins bien bougé et Hewitt a commencé à m'obliger à jouer un coup de plus. Il mérite tout mon respect pour sa performance de ce soir".

Avec ce match qui s'est conclu après 1 heure du matin, la question de la récupération est posée pour Djokovic. Selon la règle de l'alternance, il devrait en principe disputer mercredi après-midi son quart de finale contre David Ferrer (no 5). Le Valencien, auquel est revenu l'honneur de crucifier le dernier membre de l'armada française Richard Gasquet, saura exploiter la moindre baisse de régime de Djokovic.

Trop chaud pour Tsonga

La canicule, que redoute Djokovic, fut fatale à Jo-Wilfried Tsonga (no 6). Le finaliste du Masters est tombé en cinq sets, 2-6 6-2 6-1 3-6 6-3, devant Kei Nishikori (no 24). Etonnant en retour de service, le Japonais a signé l'un des plus beaux exploits d'une carrière qui décolle enfin.

Face à un adversaire aussi véloce et précis, le Français a manqué de souffle pour s'en sortir. Très éprouvé à l'attaque du cinquième set, il cédait son service à 3-1 pour enterrer toutes ses illusions. Finaliste en 2008 et demi-finaliste en 2010 à Melbourne, Tsonga ne défiera donc pas Andy Murray (no 3) mercredi en quart de finale. Vainqueur en début d'année à Doha, Tsonga rêvait à Melbourne de contester la supériorité des quatre meilleurs joueurs du monde.

Serena hors de forme

Hors de forme, Serena Williams (no 12) n'a marqué, pour sa part, que cinq jeux contre la 56e mondiale, la Russe Ekaterina Makarova. Battue 6-2 6-3 par la gauchère moscovite au terme d'un match presque à sens unique, la femme aux treize titres du Grand Chelem quitte par la petite porte Melbourne, où elle était invaincue depuis dix-sept rencontres. Elle a commis 37 fautes directes.

Blessée à la cheville gauche en début d'année à Brisbane, Serena Williams affirme qu'elle était très loin d'être à 100 %. "Si Melbourne n'était pas un tournoi du Grand Chelem, je serais rentrée aux Etats-Unis pour me soigner après Brisbane", avoue-t-elle.