Réservé aux abonnés

Damien Wenger: «Ça parle vraiment beaucoup suisse-allemand!»

C’est le seul Romand de l’épopée Coupe Davis en Slovaquie. A 19 ans, Damien Wenger, le joueur du CT Neuchâtel-les Cadolles, vit un rêve éveillé. «C’est incroyable d’être entouré toute la semaine par de si bons joueurs», lâche-t-il sans hésiter.
11 sept. 2019, 15:15
C'est avec fierté que Damien Wenger a découvert dans sa chambre d'hôtel à Bratislava le kit rouge et blanc des joueurs de Coupe Davis.

Ce qu’il y a de formidable avec Damien Wenger, c’est qu’on n’a pas besoin de le voir pour comprendre son bonheur. A travers sa voix au bout du fil, on devine son visage et l’immense sourire qui l’illumine. «Je suis vraiment très heureux de faire partie de cette aventure».

Dimanche, le «Romand de l’étape» était le seul joueur à prendre l’avion de Genève pour Bratislava. Séverin Lüthi, Henri Laaksonen et ses nouveaux coéquipiers sont partis de Zurich.

La barri&egrav...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois