Comme Alinghi

Auckland réussit aussi à Stanislas Wawrinka. Le Vaudois a démontré être en forme avant l'Open d'Australie. Un dernier test pour Federer Auckland n'aura pas seulement souri aux marins d'Alinghi. Stanislas Wawrinka (ATP 54) brille, lui aussi, dans la cité néo-zélandaise en accédant pour la deuxième fois de sa carrière au stade des demi-finales d'un tournoi de l'ATP-Tour. Le finaliste de Gstaad affrontait à ce stade-là le Croate Mario Ancic (ATP 21).

13 janv. 2006, 12:00

Comme Tomas Zib et Alberto Martin, Florian Mayer a été désarmé devant la puissance de Stanislas Wawrinka. Le No 2 suisse s'est imposé 6-3 6-4 sans concéder la moindre balle de break. Très relâché, l'élève de Dimitri Zavialoff a su parfaitement contrer le plan de jeu de son adversaire qui a cherché vainement à le bousculer côté coup droit.

Federer pas surpris

«L'aspect le plus encourageant vient peut-être du fait que Floran Mayer a été très loin de livrer un mauvais match, explique Dimitri Zavialoff. Mais «Stan» a contrôlé parfaitement la partie. Il fut notamment très serein sur ses montées.» Après son seizième de finale à l'US Open, ce parcours à Auckland démontre bien que le Vaudois est en passe de régler son jeu sur le dur. Il serait aujourd'hui bien absurde de prétendre qu'il n'est qu'un spécialiste de la terre battue.

«Cette qualification de «Stan» pour les demi-finales à Auckland ne me surprend pas!» Depuis Kooyong, où il a battu 6-4 6-3 Ivan Ljubicic dans une partie comptant pour le tableau de consolation, Roger Federer a salué la performance de Wawrinka. On ne sait pas si elle pèsera sur sa décision quant à sa participation à la campagne 2006 de Coupe Davis. «Je donnerai ma réponse à l'issue de l'Open d'Australie» a-t-il répété.

Un dernier test

Soucieux de ménager son épaule au service, Roger Federer a encore privilégié le «show» face à Ljubicic. Mais lors de son dernier match à Kooyong face à Max Mirnyi, le Bâlois entendait jouer cette fois avec une plus grande résolution. «J'ai besoin de me livrer pleinement une dernière fois avant les trois coups de l'Open d'Australie» soulignait-il. La défaite concédée devant Tommy Haas n'altère en rien la confiance dont témoigne le camp Federer. «Roger a conduit une préparation excellente pour l'Open d'Australie. Son jeu est parfaitement en place» se félicite son coach Tony Roche.

Lleyton Hewitt ne peut pas en dire autant. Déjà sorti au deuxième tour chez lui à Adelaïde, l'Australien a perdu son titre à Sydney en s'inclinant 4-6 7-5 7-5 devant l'Italien Andreas Seppi (ATP 60).

Lammer seul rescapé

Dans les qualifications de l'Open, seul Michael Lammer (ATP 220) sera au rendez-vous du deuxième tour. Le Zurichois s'est imposé 5-7 6-1 6-4 devant le Tchèque Jan Minar (ATP 322). En revanche, Ivo Heuberger (ATP 227) n'a pas pesé lourd devant l'Allemand Denis Gremelmayr (ATP 178). Le Saint-Gallois s'est incliné 6-3 6-2. / si