Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Succès européen après 78 ans

12 août 2008, 12:00

Padraig Harrington, en remportant le 90e USPGA, a mis fin à 78 ans de disette européenne dans cette épreuve où figuraient la plupart des meilleurs mondiaux, à l'exception du tenant du titre, Tiger Woods, blessé. Grâce à cette victoire, l'Irlandais de 36 ans, rejoint le club très fermé des joueurs (Walter Hagen, Nick Price et Tiger Woods) à avoir remporté l'Open de Grande-Bretagne et l'USPGA la même année.

«J'adore le fait d'être le premier Européen à remporter deux tournois du Grand Chelem consécutivement», a déclaré Harrington. «Je tiens évidemment en haute estime un grand nombre de joueurs européens et avoir réussi là où ils ont échoué a un goût d'autant plus particulier», a-t-il ajouté.

Le double champion de Grande-Bretagne, qui n'était que 26e à l'issue des deux premiers tours, a réussi un retour fracassant en rendant deux cartes de 66, soit quatre sous le par, samedi et dimanche. Avec un total de 277, il devance de deux coups un autre Européen, l'Espagnol Sergio Garcia et l'Américain Ben Curtis encore en tête à l'issue du 3e tour.

Autre Américain bien placé en début de tournoi, JB Holmes, en tête vendredi soir, a rendu une dernière carte de... 81 ce qui l'a fait chuter à la 29e place au classement général tandis que l'un des principaux favoris, son compatriote Phil Mickelson, en embuscade lors du premier tour, n'a jamais réussi à passer sous le par et termine à une modeste 7e place.

La dernière victoire d'un Européen à l'USPGA, celle de l'Ecossais Tommy Armour, datait de 1930. / si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias