Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Vail 2015: le Super-combiné à Marcel Hirscher au terme d'une incroyable remontée

L'Autrichien Marcel Hirscher est parvenu dimanche à remonter de la 30e à la première place du Super-combiné des Mondiaux de Vail. Un authentique exploit qui lui offre le titre mondial. Les Suisses en retrait. Carlo Janka 6e.

09 févr. 2015, 07:15
Marcel Hirscher a "bénéficé" de la chute d'Ondrej Bank pour partir en premier lors du slalom.

Marcel Hirscher a réussi l'une des plus folles remontées de l'histoire du ski alpin aux Mondiaux de Beaver Creek (EU). Parti en 30e position après la première manche du super-combiné, l'Autrichien est parvenu à remonter jusqu'au 1er rang final.

Pour s'imposer, le skieur de Salzbourg a bénéficié d'un sacré coup de chance. Il était initialement 31e de la descente, ce qui aurait dû le contraindre à partir tout derrière en slalom, sur une piste dégradée. Mais la disqualification du Tchèque Ondrej Bank, qui a chuté à la réception de l'ultime saut, l'a replacé au 30e rang, faisant de lui le premier coureur à s'élancer en seconde manche.

Ce concours de circonstances n'enlève toutefois rien au mérite de Marcel Hirscher. Il a su saisir sa chance sur une piste encore vierge et, grâce à une manche de slalom frôlant la perfection, s'offrir le deuxième sacre individuel de sa carrière aux Mondiaux après sa victoire en slalom à Schladming (Aut) en 2013.

"Ca a été une longue attente dans l'aire d'arrivée, très stressante. Je ne pensais toutefois pas que mon temps allait tenir jusqu'au bout", a reconnu l'Autrichien. "Je m'estime chanceux, surtout que j'avais longtemps hésité à prendre part à ce super-combiné. Mais si je suis surtout soulagé, c'est parce que les nouvelles concernant l'état de santé d'Ondrej sont bonnes", a-t-il ajouté.

Meilleur temps de la descente avec 3''16 de marge sur Marcel Hirscher, Kjetil Jansrud a failli résister au retour de l'Autrichien, terminant au 2e rang à seulement 19 centièmes. Le Norvégien se consolera toutefois avec sa médaille d'argent, lui qui avait été l'un des grands battus en descente (15e) et super-G (4e).

Le podium a été complété par l'Américain Ted Ligety, lui aussi auteur d'une impressionnante remontée en slalom (il était 29e après la descente).

Les Suisses flanchent en slalom

Les Suisses, eux, n'ont pas pu enchaîner au lendemain d'une descente historique (Patrick Küng 1er, Beat Feuz 3e). Tous les signaux étaient pourtant au vert après la première manche. Beat Feuz pointait au 2e rang provisoire, tandis que Carlo Janka suivait à la 6e place. Une médaille semblait ainsi à la portée des deux hommes, et d'autant plus que la manche de slalom devait être tracée par Jörg Roten, l'un de leurs entraîneurs.

A l'image de la plupart des descendeurs, le Bernois et le Grison n'ont toutefois pas tenu le choc en slalom. Janka s'est finalement classé au 6e rang, tandis que Feuz a sombré à la 14e place, juste derrière son coéquipier Mauro Caviezel. "C'est vraiment dommage que la piste se soit autant dégradée au fil des concurrents", a regretté Feuz.

Lundi soir à Beaver Creek, ce sont les dames qui en découdront en super-combiné. Il sera suivi mardi par la compétition par équipes (Team Event), alors que les épreuves techniques (géant + slalom) seront programmées dès jeudi.

La course a notamment été marquée par la terrible chute du Tchèque Ondrej Bank qui s'en tire avec une commotion et quelques grosses contusions:

De l'hôpital, il a posté cette photo de son visage tuméfié, avec un message rassurant sur son état de santé:

Votre publicité ici avec IMPACT_medias