Marianne Fatton «très heureuse» de son doublé

Après avoir remporté la médaille de bronze par équipes vendredi, Marianne Fatton est à nouveau montée sur la troisième marche du podium dans l’épreuve du relais féminin lors des championnats du monde de ski-alpinisme à Villars-sur-Ollon.

16 mars 2019, 12:46
/ Màj. le 16 mars 2019 à 15:00
L'équipe de Suisse dans sa globalité peut être très satisfaite de cette semaine. La délégation helvétique termine première au classement des nations.

«Je suis très heureuse et fière de faire partie de cette équipe. Comme hier, c’est encore plus beau lorsqu’une médaille est partagée.» Les jours se suivent et se ressemblent pour Marianne Fatton. Associée à la Vaudoise Jennifer Fiechter vendredi, Marianne Fatton avait terminé troisième de l’épreuve par équipes des championnats du monde à Villars-sur-Ollon derrière la France et l’Italie.

Lors du relais féminin ce samedi, la Neuchâteloise faisait une fois encore équipe avec Jennifer Fiechter. Nos deux Helvètes ont été rejointes par la Genevoise Déborah Chiarello pour cette ultime course. L’équipe «100% romande» a réussi à se classer troisième avec un temps de 25’56’’5 juste derrière les Espagnoles (2e en 25’56’’1) et les Françaises (vainqueures en 25’49’’4) après trois tours de circuit.

«Je n’ai pas calculé»

«Cette médaille, il a fallu aller la chercher», admet Marianne Fatton. Longtemps, l’équipe suisse est restée bloquée à la quatrième place. «Déborah a terminé son tour en ayant pas mal de retard sur l’Espagnole, troisième après un tour. Grâce au passage de Jennifer, nous sommes parvenues à recoller au podium.»

Il ne restait plus qu’à la Vaudruzienne d’achever le travail fourni par ses coéquipières. «Je n’ai pas calculé. J’ai donné tout ce qu’il me restait. Heureusement pour nous, les Italiennes ont explosé sur la fin. Même si nous terminons dans la même seconde que l’équipe d’Espagne, il n’y avait rien à faire.»

Un bilan (très) positif

Chez les hommes, les Suisses ont terminé quatrièmes. Encore en argent dans la dernière descente, le troisième relais suisse a perdu son ski et raté une porte dans sa mésaventure. L’équipe masculine s’est vue octroyer une minute de pénalité, les boutant hors du podium. Chez les plus jeunes, la fortune fut toute autre. Les cadets sont parvenus à décrocher le titre.

Plus globalement, la délégation suisse peut être satisfaite de cette semaine. L’équipe nationale termine ses Mondiaux au premier rang du classement des nations. Qui plus est à la maison, il y a des raisons de célébrer. Marianne Fatton en tête. «Si je n’ai pas pu profiter de ma médaille en équipe, je compte bien lâcher la pression ce samedi soir!»