Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les skieurs jugent la descente olympique bien trop lente

Le premier entraînement pour la course de Coupe du monde de Jeongseon, site des JO dans deux ans, s’est déroulé hier.

05 févr. 2016, 01:26
Norway's Kjetil Jansrud skis during a free skiing session following the cancellation of the first training run for a test event of the Pyeongchang 2018 Winter Olympics at the Jeongseon Alpine Centre in Jeongseon, South Korea, Wednesday, Feb. 3, 2016. The World Cup downhill and super-G races Saturday and Sunday are the first of 28 official test events for the next Winter Games. (AP Photo/Mark Schiefelbein) South Korea Ski Pyeongchang 2018 Test Event

A deux ans des Jeux d’hiver en Corée du Sud, les descendeurs de la Coupe du monde inaugurent ce week-end la piste olympique de Jeongseon. Son tracé est jugé «facile», selon les premiers commentaires.

Au-delà de l’important décalage horaire, les skieurs ont trouvé au pays du Matin calme un paysage de carte postale avec le froid, une neige abrasive et un ciel bleu. «Nous n’avons pas rencontré de telles conditions depuis les courses de Lake Louise et Beaver Creek» en novembre, lâche Kjetil Jansrud, vainqueur hier du premier entraînement de descente.

Après dix ans, la Coupe du monde retourne en Asie dans une station qui a tout à apprendre. Le test a failli être reporté d’un an: la télécabine conduisant au départ de la descente, à 1370 m d’altitude, a été mise en service au dernier moment.

«Une course FIS»

Et la piste? Longue de 2852 m pour 825 m...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias