Les hommes de Vonn

Victorieuse de toutes les descentes cette saison, Lindsey Vonn utilise les anciens skis de Bode Miller, elle s'inspire de Didier Cuche et suit les conseils de Thomas, son mari.
03 févr. 2010, 13:55

Lindsey Vonn collectionne les apports d'hommes. Sans défrayer la chronique des relations amoureuses des magazines people. Elle le fait à petites touches. Ses préférés se prénomment Thomas, Bode ou Didier. Tous contribuent à sa domination outrageuse sur les épreuves de vitesse de la Coupe du monde depuis le début de saison. Cinq descentes et cinq victoires après le succès obtenu samedi à Cortina.

L'Américaine court avec les anciens skis de Bode Miller, elle s'inspire de Didier Cuche dans son approche et dans sa façon de skier. L'homme le plus influent reste Thomas, mari, conseiller et confident. «Le plus incroyable est l'équilibre qu'elle parvient à garder entre puissance et toucher de neige», confie l'ancien coureur de Coupe du monde. «Elle a acquis la force nécessaire pour chausser des lattes de modèle masculin sans perdre ses sensations. C'est remarquable.» Aire d'arrivée, bord de piste, reconnaissance, il ne la quitte pas. «Elle me dit: je vais suivre cette ligne. Je la corrige, elle doit prendre des trajectoires comme celles des hommes puisqu'elle a leur matériel sous les pieds.» Thomas dirige, Lindsey exécute.

L'émulation ne s'arrête pas aux courbes. «Quand nous étudions des vidéos, nous regardons des courses d'homme», enchaîne Thomas. «Didier Cuche est l'une de nos références, il est très fort tactiquement.» La même capacité de travail unit l'Américaine et le Neuchâtelois. «Elle est toujours la première à commencer le matin, elle s'entraîne encore quand les autres ont déjà terminé leur journée. Elle se lève à 5 heures et demie les jours de course et elle monte tout de suite sur son vélo.» Sa condition physique se travaille également au centre d'entraînement et de performance de Thalgau, près de Salzbourg. La structure appartient au groupe Red Bull du milliardaire autrichien Dietrich Mateschitz, il accueille environ 800 athlètes de toutes nationalités et de toutes disciplines, du base-jumping au football, réunis sous la bannière de la boisson énergétique. Sébastien Buemi, le pilote F1, le fréquente régulièrement.

Thomas estime son épouse à portée de ses concurrentes dans les épreuves de vitesse si «elle commet des fautes». Il n'utilise pas le terme bêtise. En février 2009, elle se déchire le tendon du pouce droit en ouvrant une bouteille de champagne pour fêter sa victoire lors de la descente des Mondiaux de Val d'Isère. L'incident la contraint à une opération en Autriche et à un forfait pour le slalom géant. La blessure l'handicape pour le slalom spécial, dont elle était l'une des favorites. «Lindsey a appris à soigner les détails depuis quelques années», assure Thomas. Son parrain principal aussi. Il organise le déplacement vers la station française à bord de l'un des nombreux avions de la firme depuis Garmisch, où s'est déroulée l'ultime épreuve de Coupe du monde avant les Mondiaux. Idem pour l'aller-retour nécessité par le tendon sectionné.

La championne a aussi opéré une sélection des hommes qui l'entourent. Ils n'ont pas toujours fait son bonheur. La tenante de la Coupe du monde a fêté ses premiers succès sous le patronyme de Kildow. Elle ne veut plus entendre ce nom, souvenir d'un papa envahissant et dictatorial qui entendait conduire sa carrière. /SFO

Aufdenblatten privée de JO

Fränzi Aufdenblatten a chuté, hier, lors de la première manche du slalom géant de Cortina. Un déséquilibre apparemment anodin qui brise le rêve olympique de la Valaisanne (28 ans). Elle a rejoint l'aire d'arrivée sur une civière.
Deux heures plus tard, le verdict tombe. «Elle souffre d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit», livre Hugues Ansermoz, le patron de l'équipe nationale féminine. «Son papa la conduit actuellement chez le docteur Walter Frey à Zurich.»

La série noire des Suissesses s'enrichit d'une nouvelle victime. Lara Gut, Sandra Gini ou Dominique Gisin ont précédé Aufdenblatten à l'infirmerie pour des séjours de courte ou longue durée. L'incident intervient le jour même où Gisin rechausse ses skis. «Tout s'est bien passé selon les renseignements que j'ai eus», confie Ansermoz. «Elle ne courra pas à Saint-Moritz, mais se rendra directement au Canada avec nous.» Aufdenblatten ne sera pas du voyage. /sfo

Hors piste

Des Suissesses aux JO
Des Suissesses participeront au slalom géant des JO de Vancouver. «Nous aurons des skieuses au départ», assure Hugues Ansermoz, le chef de l'équipe nationale. Aucune athlète n'a rempli les critères fixés par Swiss-Ski. Fabienne Suter, éliminée hier en deuxième manche à Cortina mais excellente cinquième de la descente samedi, et Martina Schild, 18e dans les Dolomites, sont les principales candidates à cette faveur.

Poutiainen revient
Gagnante du slalom géant d'ouverture à Sölden, Tania Poutiainen a fêté, hier à Cortina, son deuxième succès de l'hiver dans la discipline. Une magnifique deuxième manche lui a donné plus d'une seconde de marge sur les Allemandes Viktoria Rebensburg (2e) et Kathrin Hoelzl (3e). En tête à l'issue du parcours initial, l'Autrichienne Kathrin Zettel a connu l'élimination dans l'après-midi.

Kamer confirme
Nadja Kamer joue avec les centièmes et a confirmé samedi. Elle a partagé le troisième rang de la descente avec Anja Paerson. Le duo précède Fabienne Suter de deux centièmes. Le même écart avait déjà permis à Kamer de prendre la deuxième place à Haus devant Ingrid Jaquemod. «Mon début de saison n'a pas été terrible, mais maintenant je me sens bien», confie la Bernoise. Lindsey Vonn, 1re, et Maria Riesch, 2e, la précèdent. «Etre sur les marches du podium avec ces trois grandes championnes est très spécial.» /sfo

Coupe du monde dames

Cortina d'Ampezzo (It). Samedi. Descente: 1. Lindsey Vonn (EU) 1'37''70. 2. Maria Riesch (All) à 0''42. 3. Anja Pärson (Su) et Nadja Kamer (S) à 0''86. 5. Fabienne Suter (S) et Ingrid Jacquemod (Fr) à 0''88. 7. Fränzi Aufdenblatten (S) à 1''03. 8. Julia Mancuso (EU) à 1''06. 9. Aurélie Revillet (Fr) à 1''16. 10. Daniela Merighetti (It) à 1''28. Puis: 13. Martina Schild (S) à 1''70. 16. Nadia Styger (S) à 1''85. 41. Monika Dumermuth (S) à 3''88. 49 partantes, 44 classées. Notamment éliminée: Andrea Dettling (S).

Dimanche. Géant: 1. Tanja Poutiainen (Fin) 2'26''51. 2. Viktoria Rebensburg (All) à 1''05. 3. Kathrin Hölzl (All) à 1''45. 4. Tina Maze (Sln) à 1''76. 5. Manuela Mölgg (It) à 1''85. 6. Denise Karbon (It) à 1''90. 7. Maria Pietilä-Holmner (Su) à 2''04. 8. Maria Riesch (All) à 2''18. 9. Giulia Gianesini (It) à 2''22. 10. Eva-Maria Brem (Aut) à 2''36. Puis: 18. Martina Schild (S) à 3''03. 24 des 30 finalistes classées. Notamment éliminée: Fabienne Suter (S).

Coupe du monde. Classement général (23 /33): 1. Lindsey Vonn (EU) 1106. 2. Maria Riesch (All) 1050. 3. Kathrin Zettel (Aut) 829. 4. Anja Pärson (Su) 736. 5. Tina Maze (Sln) 624. 6. Kathrin Hölzl (Aut) 445. 7. Tanja Poutiainen (Fin) 417. 8. Sandrine Aubert (Fr) 385. 9. Maria Pietilä- Holmner (Su) 381. 10. Elisabeth Görgl (Aut) 355. 11. Fabienne Suter (S) 331. Puis: 19. Nadja Kamer 257. 20. Nadia Styger 256. 23. Martina Schild 211. 26. Fränzi Aufdenblatten 199. 32. Andrea Dettling 163. 37. Dominique Gisin 139. 73. Rabea Grand 47. 81. Aline Bonjour 34. 90. Monika Dumermuth 23. 102. Denise Feierabend 16. 110. Aïta Camastral et Jessica Pünchera 7.

Descente (5/8): 1. Lindsey Vonn (EU) 500. 2. Maria Riesch (All) 316. 3. Anja Pärson (Su) 275. 4. Nadja Kamer (S) 187. 5. Emily Brydon (Can) 185. 6. Ingrid Jacquemod (Fr) 154. 7. Marion Rolland (Fr) 140. 8. Julia Mancuso (EU) 122. 9. Daniela Merighetti (It) 117. 10. Nadia Styger (S) 111. Puis: 12. Fabienne Suter 104. 15. Fränzi Aufdenblatten 86. 16. Dominique Gisin 85. 21. Martina Schild 58. 24. Andrea Dettling 51. 43. Monika Dumermuth 3.

Géant (6/7): 1. Kathrin Hölzl (All) 391. 2. Kathrin Zettel (Aut) 365. 3. Tina Maze (Sln) 272. 4. Tanja Poutiainen (Fin) 247. 5. Viktoria Rebensburg (All) 221. 6. Maria Pietilä-Holmner (Su) 212. 7. Manuela Mölgg (It) 205. 8. Federica Brignone (It) 170. 9. Tessa Worley (Fr) 161. 10. Eva-Maria Brem (Aut) et Anja Pärson (Su) 159. Puis: 27. Fabienne Suter 42. 40. Martina Schild 13. 49. Aline Bonjour 5.


Nations

Classement (47 /68): 1. Autriche 6235 (messieurs 3540+dames 2695). 2. Suisse 4936 (3246+1690). 3. Italie 3704 (2103+1601). 4. France 3404 (1617+1787). 5. Etats-Unis 2976 (1242+1734).