Garmisch-Partenkirchen: remis de sa chute, Hannes Reichelt est devant, les Suisses à la traîne

Samedi dernier, sur la Streif, Hannes Reichelt était victime, comme d'autres descendeurs, d'une lourde chute. Si Svindal ou Streitberger ont fini leur saison à l'hôpital, l'Autrichien ne semble pas avoir trop souffert. Ce jeudi, il a en effet terminé en tête du premier entraînement de la descente de Garmisch-Partenkirchen. Brillants à Kitzbühel, les Suisses sont à la traîne.

28 janv. 2016, 13:34
Il y a tout juste 5 jours, Reichelt était évacué dans une civière par un hélicoptère...

Cinq jours après une terrible chute à Kitzbühel, Hannes Reichelt s'est déjà montré le plus rapide. L'Autrichien a dominé la première descente d'entraînement à Garmisch-Partenkirchen.

Après leur résultat grandiose sur la Streif, les Suisses sont restés loin du top 10 au cours de ce premier essai chronométré. Le meilleur d'entre eux a été Carlo Janka, qui a a lâché 1''9 à Reichel (22e). Lui et son collègue Beat Feuz (29e) ne sont pas connus pour aller aux limites de leurs possibilités aux entraînements... Marc Gisin, qui avait participé à l'excellent résultat helvétique à Kitzbühel avec son 5e rang, a commis trop de fautes sur la piste Kandahar pour figurer dans les meilleurs (44e).

Immédiatement après sa chute violente dans la traverse de Kitzbühel et un diagnostic révélant une contusion au genou gauche, il paraissait difficile de concevoir que Reichelt serait déjà compétitif à Garmisch. L'Autrichien a pris la décision de disputer les entraînements mercredi. Le plus inattendu fut que le vainqueur de l'an dernier soit le plus rapide dès le premier essai et avec une sacrée marge sur le deuxième. Il a laissé son poursuivant immédiat, le Norvégien Kjetil Jansrud à 6 dixièmes. Que Reichelt ait commis une faute de porte n'est qu'un détail. Après ce retour réussi suite à une si courte pause, le Salzbourgeois peut envisager de pouvoir participer à la course samedi...