Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Ganong sort vainqueur d’un jeu de massacre

La descente de Garmisch a fait de nombreux dégâts.

28 janv. 2017, 01:06
epa05752198 Travis Ganong of the USA in action during the training run of the men's downhill race of the FIS Alpine Skiing World Cup event in Garmisch-Partenkirchen, Germany, 26 January 2017.  EPA/PHILIPP GUELLAND GERMANY ALPINE SKIING WORLD CUP

Ames sensibles s’abstenir! Tel aurait pu (dû?) être le teaser de la première des deux descentes Coupe du monde de Garmisch-Partenkirchen dont on retiendra sans doute moins la victoire surprise de Travis Ganong ou la cinquième place de Beat Feuz que la peur et les chutes qui l’ont rythmée tout du long.

Steven Nyman évacué en hélicoptère après une lourde chute. Erik Guay littéralement sauvé par son airbag. Valentin Giraud Moine transporté à l’hôpital où l’on a diagnostiqué une luxation des deux genoux. Et une ribambelle de frayeurs, de sauts – ou plutôt de vols – mal maîtrisés ou alors de justesse.

Cette course, qui a remplacé la descente annulée de Wengen, a été angoissante à l’extrême. Les organisateurs feraient bien de revoir leur copie pour la deuxième course, prévue aujourd’hui, notamment un «Kramersprung» qui aurait très bien pu causer des dégâts encore plus irréparables et que l’ensemble des athlètes...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias