Départ de Didier Cuche: les premières réactions

Le conseiller d'Etat neuchâtelois Philippe Gnaegi et Antonio Calce, CEO de l'horloger Corum rendent hommage à Didier Cuche
19 janv. 2012, 15:53
calce.

« Le canton lui rendra hommage »


« C’est un grand, grand monsieur, qui sort au sommet de son art », réagit le conseiller d’Etat neuchâtelois Philippe Gnaegi. «Didier Cuche a prouvé au monde entier qu’il était un grand champion, par ses qualités sportives, mais aussi par sa générosité et sa simplicité.»

Le chef du Département de l’éducation, de la culture et des sports tient à organiser une réception en l’honneur du skieur: « Il mérite un hommage des autorités politiques, mais aussi de toute la population »

Des contacts doivent encore être pris. Et le conseiller d’Etat souligne que Didier Cuche est un champion dont le canton est fier, «exactement à l’inverse de ce qu’on vit ces jours avec Chagaev».

« Le timing est parfait »

«Le timing est parfait ! Avec un brin d’égoisme, je dirais que je suis content de la décision de Didier, car il aura plus de temps à disposition de la marque», relève en guise de clin d’œil Antonio Calce, CEO de l’horloger Corum, dont Didier Cuche est l’ambassadeur depuis l’été.

«Il est au sommet de sa notoriété, puisqu’il vient d’être nommé à la fois sportif suisse de l’année et homme suisse de l’année».

Corum lancera comme prévu sa montre Didier Cuche le 24 février à Crans Montana avec le skieur.

«Je pense beaucoup à lui, cela n’a pas dû être une décision facile à prendre», ajoute Antonio Calce, qui espère que Didier Cuche, libéré de toute pression, fera un nouvel exploit à Kitzbuehel.