Coupe du monde de ski alpin: Jansrud poursuit sa domination à Santa Caterina

Le Norvégien Kjetil Jansrud poursuit sa domination en Coupe du monde. Il a conquis sa quatrième victoire de la saison mardi matin à Santa Caterina. Meilleur Suisse, Mauro Caviezel est arrivé septième.
27 déc. 2016, 12:37
Le Norvégien a conquis sa 4e victoire de la saison en super-G à Santa Caterina.

Kjetil Jansrud a maintenu son emprise sur les épreuves de vitesse. Le Norvégien a conquis sa 4e victoire de la saison en super-G à Santa Caterina, où Mauro Caviezel a été le meilleur Suisse (7e).

En l'absence de son coéquipier Aksel Lund Svindal, absent en Italie pour ménager un genou douloureux, Kjetil Jansrud a fait honneur aux "Attacking Vikings". Le coureur de Vinstra a raflé la mise à l'issue d'une course très propre, mêlant finesse et puissance. De quoi s'imposer avec une marge confortable sur l'Autrichien Hannes Reichelt (à 0''60) et l'Italien Dominik Paris (à 0''65).

Kjetil Jansrud, de même que ses premiers poursuivants, a aussi eu la chance de s'élancer au bon moment, avant que le vent ne vienne pénaliser certains concurrents partis avec des dossards plus élevés. Cela ne remet toutefois pas en cause la victoire du Norvégien, au-dessus du lot en ce début de saison dans les disciplines de vitesse avec quatre succès en cinq courses. Un bilan quasiment parfait qu'il tentera encore de peaufiner mercredi en descente, toujours à Santa Caterina.

 

Grâce à ce succès, Kjetil Jansrud a aussi rejoint dans les annales son illustre aîné Lasse Kjus avec 18 victoires en Coupe du monde. Seuls Aksel Lund Svindal (32 succès) et Kjetil Andre Aamodt (21) ont fait mieux dans l'histoire du ski alpin norvégien.

Ce super-G de Santa Caterina, qui remplaçait celui annulé fin novembre à Lake Louise, a été mitigé dans le clan suisse. La bonne nouvelle du jour est venue de la 7e place de Mauro Caviezel. Le Grison, plusieurs fois blessé au cours des derniers mois, a enregistré un résultat encourageant pour la suite de l'hiver.

Plus loin, Beat Feuz s'est classé 11e. Malgré quelques bons passages, le Bernois a été loin d'être irréprochable mardi en commettant une succession de petites imprécisions. Bref, le skieur de l'Emmental est capable de beaucoup mieux.

De son côté, Carlo Janka n'a pas tenu son rang de no 1 suisse du super-G. Le Grison a été éliminé mardi après avoir accroché une porte avec le bras, sans parvenir à se récupérer. Patrick Küng a, lui aussi, connu l'élimination.