Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Serrières reste empêtré dans le bas de tableau

Serrières n'arrive pas à se sortir de la nasse. Les hommes de Philippe Perret ont chuté samedi à Echallens (3-1), alors qu'ils avaient pourtant pas mal de cartes en main. Ils n'ont pas réussi à confirmer la jolie victoire du week-end précédent, face à Guin. Alors qu'il venait de battre Guin grâce à une belle prestation, Serrières n'a pas réussi à réitérer cette performance samedi à Echallens. «C'est un mal qui dure», analysait Philippe Perreet à l'issue de la rencontre. «Nous n'arrivons pas à être réguliers et nous nous remettons dans la m....»

28 avr. 2008, 12:00

Pourtant, ses joueurs ont réalisé une bonne première mi-temps, sont mieux entrés dans le match, ont vite réagi après la précoce ouverture du score d'Ilic. «Nous avons bien entamé la rencontre», reconnaissait Philipe Perret. «Nous avons eu des possibilités.» Sans oublier le corner-score, nettement à l'avantage des «vert» sur toute la partie (3-10).

Après le thé, on a eu l'impression que les Serriérois avaient un peu changé de visage. Oubliées les bonnes intentions de la première période. «Mon équipe s'est liquéfiée», regrettait Philippe Perret. «Trop de joueurs avaient des jambes de plomb. Il faut être présent durant 90 minutes, gagner les duels.»

Autre source de souci pour le coach: l'inattention ou le manque de réaction dont ont fait preuve certains joueurs sur les deux premières réussites vaudoises. «Par moments, nous n'avons pas été assez rigoureux en défense. Trop de joueurs se disent que la vie est belle, alors que nous sommes dans la zone rouge.»

Si le flanc droit a par instants souffert face aux centres et à l'abattage de Forestier - rien de plus normal aux Trois-Sapins? -, si Joachim Mollard a sauvé les siens à une ou deux reprises, Serrières n'a pas connu un samedi tout noir. Dos au mur, il a notamment fourni la réaction qu'il fallait en fin de rencontre, lorsque Bühler est monté en attaque, laissant le soin à Noseda, Rodal et Pinto de défendre.

Reste que cette défaite laissera des regrets aux Serriérois. Echallens a joué tranquille par moments, n'ayant rien d'un foudre de guerre. «Aujourd'hui, il y avait moyen de faire un résultat positif», lâchait encore Philippe Perret. «ça fait mal de perdre comme ça en fin de saison, mais nous n'allons pas nous lamenter. Nous allons au-devant d'une semaine décisive, avec Sion M21 mercredi, puis La Tour-Le Pâquier.» On en saura plus d'ici à une semaine. / FTR

ECHALLENS - SERRIÈRES 3-1 (1-1) Trois-Sapins: 200 spectateurs. Arbitre: M. Cramatte. Buts: 10e Ilic 1-0. 20e Greub 1-1. 65e Rocha 2-1. 89e Rocha 3-1. Echallens: Hubacher; Crudo, A. Guignard, Pittet, Maglioglo; S. Guignard, Borenovic (81e Vermot), Devolz, Forestier (92e Fadda); Ilic (70e Sonnay), Rocha. Serrières: Mollard; Noseda, Pellet (67e Pinto), Bühler, Scarselli (73e Romasanta); Amato, Rodal, Preisig, Vauthier (64e Tellenbach); Wütrich; Greub. Notes: Echallens sans Comisetti, Jimenez, Oulevay (absents), Dorthe, Fabio... Grosso ni Pichonnaz (blessés). Serrières sans Rupil (suspendu), Duraki, Nicoud, Palmiste (blessés), Bart (raisons professionnelles), ni Jeanneret (pas convoqué). Avertissements: 18e Preisig (réclamations), 21e Borenovic (jeu dur), 36e Vauthier (jeu dur), 53e Rocha (réclamations). Coups de coin: 3-10 (1-6).
Votre publicité ici avec IMPACT_medias