Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Peut encore mieux faire

En battant Justine Henin hier soir au Masters, Amélie Mauresmo a envoyé Martina Hingis en vacances. Mais avec deux titres, deux finales perdues, 53 victoires et 19 défaites, la saison de la Saint-Galloise reste remarquable Martina Hingis (No 8) ne disputera pas les demi-finales du Masters WTA de Madrid. Amélie Mauresmo (No 1) a envoyé la Saint-Galloise en vacances tout en se hissant elle-même dans le dernier carré, grâce à son succès obtenu aux dépens de Justine Henin (No 3) dans le dernier match du groupe jaune.

11 nov. 2006, 12:00

L'ordre des demi-finales est le suivant: Henin - Sharapova et Mauresmo - Clijsters.

Martina Hingis a longtemps pu croire en sa qualification, qui aurait été acquise en cas de victoire de Justine Henin. Dominatrice dans le set initial, la Belge s'inclinait 4-6 7-6 (7-3) 6-2 après avoir manqué deux balles de break qui avaient valeur de balles de match à 4-4 dans la deuxième manche. Elle s'écroulait par la suite, perdant les quatre derniers points du jeu décisif en commettant notamment deux doubles fautes.

Objectifs atteints

Autoproclamée «parfaite outsider» du tournoi, Martina Hingis ne peut se montrer amère. «Je ne peux être que fière de ce que j'ai accompli tout au long de l'année et durant ce tournoi» lâche la septième joueuse mondiale, qui boucle sa saison avec deux nouveaux titres à son palmarès (les 41e et 42e glanés à Rome et Calcutta), deux finales perdues (Tokyo et Montréal) et un bilan de 53 victoires pour 19 défaites.

Seules (Svetlana Kuznetsova, Maria Sharapova et Justine Henin ont remporté plus de matches en 2006. «Je ne regrette pas une seule seconde d'avoir décidé de revenir à la compétition» insiste la Saint-Galloise de 26 ans, qui a déçu à Wimbledon et à l'US Open, où elle fut éliminée respectivement au 3e et au 2e tour par des joueuses à sa portée (Ai Sugiyama et Virginie Razzano).

«J'ai rempli tous mes objectifs: j'ai rejoué de grands matches, j'ai battu les meilleures et je me suis prouvé que je pouvais à nouveau figurer dans le top 10» glisse-t-elle. Martina Hingis s'est offert en 2006 le scalp de quatre joueuses présentes à Madrid, les Russes Maria Sharapova (à Tokyo, où elle disputait son quatrième tournoi de l'année), Svetlana Kuznetsova (deux fois), Nadia Petrova et Elena Dementieva.

«Je ne peux être que fière de ce que j'ai accompli tout au long de l'année»

«En trois matches disputés à Madrid, j'ai accompli bien plus de choses que je n'aurais osé imaginer, poursuit celle qui demeure la plus jeune joueuse à avoir accédé à la première place mondiale. J'ai prouvé que je pouvais toujours rivaliser avec les meilleures en enchaînant les matches.» La Saint-Galloise a surpris les observateurs dans la capitale espagnole, après avoir connu une deuxième partie de saison pour le moins difficile.

Battue en trois sets par Justine Henin et Amélie Mauresmo après avoir à chaque fois fait preuve d'un courage exemplaire, elle a fêté son seul succès de la compétition face à Nadia Petrova (No 5). «J'ai probablement livré mon meilleur match de l'année face à Nadia» explique Martina Hingis, qui s'était imposée 6-4 3-6 6-3 face à la Russe.

Ce match devra servir de référence au moment de préparer la saison 2007. La meilleure joueuse suisse s'est comportée en patronne, prenant le jeu à son compte en variant les effets. Ce qu'elle n'avait pas su faire le premier jour face à Justine Henin, où elle avait joué en cadence, et qu'elle ne pouvait plus faire face à Mauresmo. «Je dois travailler sur le plan physique, concède-t-elle. Ce n'est pas facile car je dois faire avec ma taille (170 cm). Mais Henin (167 cm) a prouvé que l'on pouvait être No 1 mondiale avec un tel physique.»

Place de No 1 en jeu

La place de No 1 mondiale sera en jeu dès les demi-finales, où Maria Sharapova et Justine Henin, qui peuvent les deux occuper ce rang en fin de saison, seront directement opposées. La Russe savait qu'elle devait conquérir le titre tout en espérant que la Belge ne poursuivve pas sa route au-delà des demi-finales pour terminer l'année au sommet de la hiérarchie. Sa rivale serait assurée de s'emparer de la tête du classement en cas de victoire aujourd'hui. / si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias