Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Pat McQuaid inquiet

17 nov. 2007, 12:00

Quand on parle du cas Kashechkin à Pat McQuaid, l'Irlandais se crispe. «Bien sûr que je suis inquiet, confie le président de l'UCI. Si ce coureur obtient gain de cause, tout notre système antidopage tombe à l'eau. Comme son avocat (réd: Luc Misson), qui avait défendu Jean-Marc Bosman, est prêt à aller jusqu'à la Cour européenne des Droits de l'homme, la lutte risque d'être longue.» Rappel: le Kazakh conteste le droit à l'UCI, institution de droit privé, de lui prélever son sang. Et le coureur d'Astana a déposé une plainte devant le tribunal de Liège. Une première audience a déjà eu lieu. «La plupart des coureurs ont accepté nos règles et savent qu'elles ont été édictées dans l'intérêt de leur sport, rappelle Pat McQuaid. Le règlement antidopage permet aussi de préserver leur santé. Plusieurs tribunaux en ont déjà tenu compte.» L'Irlandais brûle un cierge pour que le Tribunal de Liège en fasse autant. /jce

Votre publicité ici avec IMPACT_medias