Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Onze voiliers à la poursuite d'Alinghi

16 avr. 2007, 12:00

Quatre ans après sa victoire en Nouvelle-Zélande, Alinghi remet en jeu son trophée lors de la 32e Coupe de l'America qui débute lundi à Valence (Esp) par la Coupe Louis-Vuitton, éliminatoires entre les 11 challengers. Trois grands favoris se détachent parmi ceux-ci.

Les challengers vont d'abord disputer deux séries d'éliminatoires (round-robin) au cours desquels ils se rencontreront tous à deux reprises. Au soir du 6 mai, les quatre demi-finalistes seront connus, et sept challengers feront leurs valises. La Coupe Louis-Vuitton sera ensuite remise au meilleur challenger au plus tard le 12 juin. Le «match» de la Coupe de l'America, opposant Alinghi à son challenger, débutera le 23 juin, pour se terminer lorsque le premier voilier aura atteint cinq victoires. «La compétition n'a jamais été aussi serrée, cela va se jouer à peu de chose», a pronostiqué Peter Isler, skipper du voilier américain BMW Oracle, l'un des favoris des challengers, avec Team New Zealand et les Italiens de Luna Rossa.

Avec dix pays représentant les cinq continents, la Coupe de l'America, plus vieux trophée au monde, créé en 1851, a pris de fait beaucoup d'ampleur depuis la dernière édition en 2003 à Auckland. Ernesto Bertarelli, patron du defender suisse Alinghi, a modifié de fond en comble l'épreuve qui s'est étalée sur quatre ans, avec des Actes, pré-régates qui ont débuté dès 2004 à Marseille dans le sud de la France et se sont achevés il y a dix jours.

Pour Bertarelli, ces quatre années de prérégates ont eu un grand intérêt sur le plan sportif: «Si l'on compare les régates d'aujourd'hui avec celles de 2003, on voit une énorme différence, les équipes se sont énormément améliorées. C'est comme regarder un match de foot des années 1970, on a l'impression qu'à l'époque les joueurs marchaient.» / si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias