Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Marc Gini, première star suisse de l'hiver

Marc Gini a réalisé un exploit en signant une victoire lors du slalom de Reiteralm (Aut) devant les maîtres de la discipline. Ce succès, obtenu avec brio, a de quoi dérouter. Le Grison (23 ans) n'avait jamais fait mieux que 9e en Coupe du monde, en mars dernier à Kransjka Gora. Parti avec un dossard élevé (le 19), il signait le meilleur temps de la 1re manche. Puis, l'après-midi, il tenait le choc, malgré la pression et des conditions atmosphériques exécrables (brouillard et chutes de neige incessantes). Tonique et sûr de lui, Gini parvenait même à reprendre du temps à ses adversaires directs pour la victoire finale (5e chrono sur le second tracé).

12 nov. 2007, 12:00

«Contrairement à d'autres, j'aime bien skier sous la neige, a expliqué le natif de Bivio. Je n'ai pas ressenti de stress après mon succès dans la 1re manche. En attendant de pouvoir m'élancer l'après-midi, j'ai même échangé quelques vannes avec mes concurrents.» Le petit frère de Sandra, elle aussi slalomeuse sur le circuit, a ajouté: «Je suis descendu à fond et c'est seulement au milieu du parcours de la seconde manche que je me suis dit dans ma tête qu'il ne fallait ni forcer, ni freiner.» En 42 ans d'histoire de la Coupe du monde, Gini est devenu le neuvième suisse à triompher en slalom.

«J'ai déjà réalisé des meilleurs temps de manche. Je savais donc qu'une victoire était possible si je faisais preuve de régularité», a relevé Gini, trois fois lauréat d'une deuxième manche à Shigakogen en 2006, ainsi qu'à Kitzbühel et Kranjska Gora la saison passée. Présent depuis 2003 sur le circuit, Gini a percé l'hiver dernier avec trois dixièmes et une neuvième places. Des performances qui avaient toutefois été éclipsées par l'émergence des «jumeaux» Marc Berthod et Daniel Albrecht. Discret chez les juniors, contrairement à ses deux aînés d'une année, Gini possède déjà un beau palmarès lors des championnats de Suisse. Il compte quatre titres nationaux, dont trois d'affilée en slalom et un en géant.

A Reiteralm, la deuxième satisfaction dans le camp helvétique est venue d'un autre Grison, Sandro Viletta. A 21 ans et pour sa neuvième course avec l'élite, Viletta est rentré dans les points pour la troisième fois grâce à sa 19e place. Déception en revanche du côté des leaders. Silvan Zurbriggen (16e) et Daniel Albrecht (27e) ont pris des rangs modestes en regard de leurs ambitions. Quant au très attendu Marc Berthod, il n'est resté en piste qu'une dizaine de secondes, connaissant l'élimination comme 33 des 77 coureurs engagés. / si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias