Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Liverpool en grand danger

19 févr. 2008, 12:00

En difficulté en Angleterre, Liverpool, finaliste de la dernière édition, sera en grand danger face à l'Inter Milan lors des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Un autre choc sera au programme, le Real Madrid défiant l'AS Rome.

Schalke 04 - Porto: Difficile de savoir qui de Schalke ou de Porto se sentira le plus à l'aise à Gelsenkirchen. Porto retrouvera en effet avec délice l'Arena AufSchalke, lieu de son deuxième sacre européen en 2004 face à Monaco (3-0). En tête du championnat avec dix points d'avance sur Benfica, les Dragons ont également le moral au plus haut, au contraire d'un club allemand qui aborde ce match sous pression après une défaite devant son public, samedi face à Wolfsburg (2-1).

Liverpool - Inter Milan: Distancés en Premier League (5e), éliminés en Cup par Barnsley (D2), les Reds ne peuvent plus désormais que s'accrocher au miracle de 2005 et au parcours improbable qui les avait menés à la conquête de la C1. La clé de la réussite de Liverpool contre un Inter en route vers un troisième titre d'affilée en Italie résidera surtout dans la capacité de son attaque et en particulier de Fernando Torres à briser le verrou milanais et la défense de fer Materazzi-Cordoba, qui n'a encaissé que 13 buts en 23 rencontres de Serie A.

AS Rome - Real Madrid: Le déplacement au stade olympique tombe au plus mauvais moment pour le Real, guère à l'aise ces derniers temps hors de ses bases. Les Merengue, qui viennent de subir, contre le Betis Séville, un deuxième revers d'affilée à l'extérieur (2-1), doivent en outre composer avec une infirmerie bien remplie (Marcelo, Metzelder, Pepe, Saviola, Sneijder, Robinho). La Roma, invaincue à domicile cette saison en C1, n'est, elle, jamais plus à l'aise que dans la peau de l'outsider.

Olympiakos - Chelsea: Les Blues partiront largement favoris face à des Grecs qui ne possèdent qu'une expérience limitée des phases à élimination directe en C1 (un quart de finale en 1999). La formation londonienne n'a a priori rien à craindre. L'entraîneur Avram Grant devra cependant régler la question de l'association entre Drogba, de retour de la CAN, et Anelka, recruté cet hiver pour pallier son absence. / si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias