Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les Suisses voulaient «évacuer la frustration»

16 févr. 2018, 00:01
Switzerland's Benoit Schwarz launches the stone during their men's curling match against Denmark at the 2018 Winter Olympics in Gangneung, South Korea, Thursday, Feb. 15, 2018. (AP Photo/Aaron Favila) Pyeongchang Olympics Curling Men

Personne ne s’attendait à un départ aussi compliqué contre la Grande Bretagne et la modeste Italie. Peter de Cruz et son groupe certainement encore moins. Après avoir brûlé deux de ses trois jokers dès le premier jour de compétition, l’équipe de Suisse masculine devait se rassurer pour ne pas s’enliser dans le doute. Ce fut le cas avec ce succès (9-7) acquis, hier, contre le Danemark. «Le but était de reconstruire notre capital confiance», acquiesçait Benoît Schwarz.

La situation n’était pas facile à gérer pour l’ambitieuse formation helvétique. D’autant plus quand on n’est pas forcément habitués à enchaîner deux revers consécutifs. «La première journée était remplie de frustration, et nous avions vraiment besoin de l’évacuer», soulignait le Genevois. «Nous avions plutôt bien joué la première journée, Valentin Tanner et Claudio Paetz avaient même livré leurs meilleures prestations de l’année. Mais nous avions simplement manqué nos opportunités.»

Le team du skip...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias