Les frères Vuille ambitieux à Berne

22 janv. 2010, 12:18

C'est dans la peau du troisième de la hiérarchie que les frères Patrick et Gilles Vuille abordent avec leur formation de Glaris la troisième et ultime partie du championnat de Swiss League A, dès aujourd'hui à Berne. Avec 14 points récoltés en dix rencontres, les Neuchâtelois sont déjà assurés de participer au tour final, qui réunira les dix meilleures formations dès samedi prochain. «En fait, le 11e sera également qualifié. Actuellement en tête, l'équipe Bâle Regio de Ralph Stöckli se retirera au terme du week-end puisqu'elle participera aux Jeux olympiques de Vancouver», dévoile Patrick Vuille.

Soit. Même si les points seront divisés par deux avant le tour final, les Neuchâtelois entendent bien en comptabiliser le plus possible lors des cinq confrontations du week-end. «Le classement est serré, même si nous sommes cinq à nous détacher légèrement», constate le skip. «Nous avons terminé quatrièmes l'année passée, nous cherchons donc à faire au moins autant bien. Dans un premier temps, nous aimerions terminer le tour qualificatif avec plus de points que la saison dernière. Il nous en faudrait donc 20, 22 seraient encore mieux. Le week-end sera très intéressant en vue du tour final car nous allons rencontrer nos adversaires directs.»

Associés pour la deuxième saison consécutive aux Glaronnais Martin Rios et Jürg Bamert, Gilles et Patrick Vuille sentent que les heures de glace aident la cohésion du groupe. «Depuis une année, l'équipe a bien évolué», souligne Patrick Vuille. «Nous avons disputé des rencontres à enjeu qui ont amené des émotions. Nous avons appris à mieux nous connaître et gérer nos émotions. C'est important, dans le stress, de savoir comment nos réactions et celles des autres peuvent influencer le reste de l'équipe. Nous savons mieux quand intérioriser ou extérioriser nos sentiments. Le mélange est difficile à équilibrer, mais nous progressons dans ce domaine.»

Le team glaronno-neuchâtelois profitera donc de ce week-end pour parfaire ses automatismes avant le sprint final. /epe

Les frères Vuille ambitieux à Berne