Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les Français ont volé la vedette aux régionaux

La 8e édition de la Coupe du Communal, déplacée de la Sagne à Tête de Ran, a connu un franc succès. En gagnant l'épreuve reine du 20 km, les Français Didier Roy et Agathe Marguier ont volé la vedette aux fondeurs régionaux. Enfin une épreuve dans la région! Depuis le début de l'hiver, aucune course de ski nordique n'avait pu se dérouler, en raison du manque de neige. La Coupe du Communal aurait connu le même sort si l'or blanc n'avait pas refait son apparition pour garantir des conditions idéales, soleil radieux en prime. «Le sentiment général est très positif», remarquait, enthousiaste, André Crivelli, membre du comité d'organisation. «A l'exception des populaires, la participation fut bonne et beaucoup de jeunes ont répondu présent. Hormis quelques absences de marque comme Tiffany Langel, les meilleurs régionaux étaient au rendez-vous.»

05 févr. 2008, 12:00

Les deux courses majeures ont offert des duels passionnants chez les messieurs et les dames. Didier Roy s'est imposé devant le Franc-Montagnard Christophe Frésard. «Avec Christophe, on se vaut, il y a souvent de beaux et longs combats. Même si une victoire fait toujours du bien au moral, je suis venu ici avant tout pour me préparer pour la Transjurassienne», avouait le Français,

Chez les dames, la victoire est revenue à sa compatriote Agathe Marguier, à l'issue d'un coude à coude haletant avec la Sagnarde Pauline Bieiri. Devançant son adversaire d'une poignée de secondes, sa plus grande fraîcheur physique sur la fin de parcours lui a permis de faire la différence. «Je suis partie très vite, mais Pauline est revenue. On s'est ensuite relayé jusqu'au moment où j'ai décidé d'attaquer pour m'imposer», expliquait-elle.

En marge de l'épreuve de ski de fond s'est déroulée, samedi, une compétition de biathlon organisée dans le cadre du Kids Trophy. Une première inédite dans le canton. «Les membres de Swiss-Ski m'ont demandé si j'étais disposé à organiser une manifestation de biathlon. Je me suis dit que c'était une bonne occasion de faire connaître ce sport dans le canton», commentait André Crivelli.

L'épreuve a réuni une cinquantaine de participants. Passablement méconnu du public, ce sport commence à peine à se démocratiser en Suisse romande. «En Suisse alémanique, certains clubs investissent depuis trois ans dans cette discipline. Chez nous, l'intérêt est encore à ses balbutiements», notait Gilbert Gonet, délégué du biathlon à Swiss-Ski et arbitre international. «Mon but serait de développer une compétition en Suisse romande, avec quatre ou cinq manches, dont une à Neuchâtel».

Mêlant le plaisir du fond et l'adresse du tir, le biathlon possède un aspect plus ludique que la simple pratique du ski. Un atout non négligeable pour attirer les jeunes. / LME

Votre publicité ici avec IMPACT_medias