Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les Allemands sont sympas

Il faut se méfier des préjugés. Tiens, ce monsieur poussant son vélo, avec sur son vélo un panier, et dans le panier son chienchien. On se dit, un pépère à chienchien, et si rien ne vient modifier notre bête jugement, on en reste là.

20 juin 2006, 12:00

Mais c?est le Mondial, dans les villes et les rues allemandes, les gens se parlent, les inconnus parlent aux inconnus et c?est ainsi que Werner, sur une place de Nuremberg, a commencé à me raconter des histoires. J?avais bien vu, qu?il s?adressait à des touristes, et je le prenais un peu pour un homme bavard qui passait ainsi son temps. Non, ce n?était pas cela. D?abord, Werner m?a expliqué l?histoire de la saucisse de Nuremberg ? nous étions entourés de stands! ? remontant au XVe siècle, pour en arriver à aujourd?hui. Ce petit produit d?appellation d?origine contrôlée vous est servi partout, avec salade de patates, chou, et raifort. Werner m?a expliqué ses préférences. Mais Werner, avec son allure de monsieur à chienchien, n?en est pas resté à la saucisse. Il m?a raconté, lentement pour que je comprenne le plus possible, toute l?histoire de l?église qui a été détruite par la guerre puis reconstruite pierre par pierre, aussi belle qu?avant. Puis il m?a parlé du château, de la place du marché sur laquelle nous causions, et qui vécut il y a 700 ans environ un terrible massacre. Puis il m?a présenté Rose, sa chienne teckel à poil ras, six ans, peu décidée à marcher sous le soleil.

Des Werner, des gens comme lui, sympas, accueillants, contents de voir plein d?étrangers débarquer en Allemagne, j?en ai ainsi rencontré beaucoup. Enfin, disons quelques-uns sur plus de 80 millions d?Allemands. Mais tous sympas. Sauf l?autre jour, dans le métro, un gars en costard impeccable, un peu rasé du crâne ce que je n?ai vu qu?après. Je lui ai demandé mon chemin, il m?a envoyé me faire voir ailleurs sur un ton! Je ne savais pas qu?il existait des skins de luxe, des skins élégants. Mais sur le banc d?à côté, un jeune homme m?a souri, il est venu vers moi et m?a indiqué le bon chemin. Je le répète: les Allemands sont sympas et il est agréable de voyager chez eux. / Philippe Dubath

Votre publicité ici avec IMPACT_medias