Le gratin à Palexpo

Les meilleurs cavaliers mondiaux sont attendus au CSI-W de Genève, à l'exception de Rodrigo Pessoa. Markus Fuchs seul Suisse «invité» Les meilleurs cavaliers du monde seront au rendez-vous du Concours hippique international de Genève (7-10 décembre), notamment lors de la finale du Top-10 mondial. La prestigieuse épreuve comptera sur la présence de Markus Fuchs, seul Suisse qualifié. En revanche, le tenant du titre Rodrigo Pessoa ne sera pas de la partie samedi.
01 août 2015, 23:18

Pour la sixième fois en autant d'éditions, Fuchs sera le seul représentant helvétique dans la finale du Top-10. Second réserviste, Beat Mändli a manqué sa qualification d'un rien. Huitième mondial, Fuchs aura fort à faire pour monter, comme l'an dernier, sur le podium (3e).

La surprise Zoer

Marcus Ehning (All), Meredith Michaels-Beerbaum (All), Rolf-Göran Bengtsson, Jessica Kürten (Irl), Gerco Schröder (PB), Michael Withaker (GB) et Christian Ahlmann (All), qui bénéficie du forfait de l'Américaine Beezie Madden: telle est la liste des meilleurs cavaliers du monde qui se disputeront le titre à Palexpo.

La surprise est venue du Néerlandais Albert Zoer, 9e au classement, champion du monde par équipes à Aix-la-Chapelle l'été dernier sur «Okidoki», un des chevaux les plus spectaculaires du circuit. En revanche, Rodrigo Pessoa, double vainqueur du Top-10 sur «Baloubet du Rouet» (2003 et 2005), est sorti de la liste des papables en raison de la blessure de sa légendaire monture.

Les Pays-Bas seront bien représentés, avec trois des quatre champions du monde en titre. Ils seront en concurrence directe avec l'impressionnante délégation allemande, emmenée notamment par Ehning - No 1 mondial depuis 16 mois -, et les Beerbaum.

Frühmann privé de Genève

A noter également l'absence de l'Autrichien Thomas Frühmann, vainqueur du Grand Prix l'année passée, en délicatesse avec sa fédération. La France sera quant à elle invitée d'honneur, avec la présence d'Eugénie Angot, lauréate à Calgary de l'épreuve la mieux dotée au monde (1 million de dollars).

Genève conservera cette année encore sa spécificité. Avec une piste presque aussi grande que pour un concours en extérieur (88 x 55 m), les cavaliers auront la place pour s'exprimer. Tout comme les meneurs de la Coupe du monde d'attelage, une fois de plus programmée dans la Cité de Calvin. Pour illustrer le gigantisme de la manifestation, plus de 400 box de 9 m2 abriteront tous les chevaux dans la Halle 6 de Palexpo. / si