Le FCC s'envole vers Rome

«Par rapport à la saison dernière, explique l'entraîneur, nous avons eu la possibilité de jouer davantage sur le terrain. Le programme suit son cours sans grandes anicroches.» Ce d'autant que les matches amicaux disputés jusqu'à présent ont offert de bonnes indications. «Il faut toujours prendre ces rencontres avec des pincettes, nuance l'entraîneur. Je suis tout de même très satisfait de nos performances sur le plan défensif et de la polyvalence de plusieurs joueurs. Cela m'offrira des solutions supplémentaires pendant le championnat.»

05 févr. 2006, 12:00

Dans la «Ville Eternelle», le FCC disposera de conditions d'entraînement idéales, au sein d'un complexe spécialement aménagé pour accueillir des équipes de football. «J'attends de ce camp qu'il permette de souder encore davantage le groupe. De plus, nous pourrons nous entraîner deux fois par jour, un luxe en tenant compte des nombreux semi-pros de l'équipe.»

Bouziane et Casasnovas, convalescents, poursuivront leurs thérapies à Yverdon. Greub, qui souffre d'une déchirure, manquera également à l'appel tout comme Maître, que son employeur n'a pas libéré. «En revanche, nous testerons quelques attaquants sur place», annonce un entraîneur convaincu que le FCC «aura son mot à dire jusqu'au terme du championnat». / ESA