La Suisse dans la peau de la favorite

10 avr. 2008, 12:00

La mission «retour dans le groupe mondial» de la Coupe Davis se poursuivra à Minsk de demain à dimanche pour la Suisse. Stanislas Wawrinka, Stéphane Bohli, Michael Lammer et Yves Allegro partent favoris face aux Biélorusses dans ce deuxième tour de la zone Europe-Afrique. L'excellente impression laissée au premier tour face à la Pologne et le manque de résultats des meilleurs Biélorusses le prouvent.

Méfiance cependant: Max Mirnyi et Vladimir Voltchkov évoluent sur leur surface préférée - une moquette ultrarapide - dans un Football Manege où ils ont souvent su se sublimer. Wawrinka comme Allegro se montraient cependant agréablement surpris par la surface: «Nous nous attendions à pire. Le court est rapide, mais les balles sont plutôt lentes», relevaient-ils.

Huit ans après un barrage remporté par Roger Federer, George Bastl et Lorenzo Manta à Saint-Gall, l'équipe de Suisse retrouve une formation biélorusse à l'ossature inchangée. Les trentenaires Mirnyi (ATP 188) et Voltchkov (ATP 380) sont toujours là, épaulés par les jeunes Uladzimir Ignatik (champion junior de Roland-Garros 2007) et Andrei Karatchenia.

Stanislas Wawrinka aborde ce rendez-vous dans les meilleures dispositions. «Je me sens bien, tant sur le plan physique que tennistique», poursuivait le Vaudois, qui n'aura sans doute pas le droit à l'erreur ce week-end. En atteignant les quarts de finale à Indian Wells, il a prouvé qu'il tenait la forme. Il a largement les moyens d'assumer son statut de favori.

Stéphane Bohli (ATP 168), qui devrait être titularisé en simple, aborde lui aussi cette rencontre en confiance malgré deux échecs dans les qualifications à Indian Wells et Miami. Le Genevois avait d'une part répondu aux attentes face à la Pologne. Et, surtout, il s'est offert le scalp de Mirnyi (6-4 6-2), qu'il retrouvera demain, en qualifications à Miami. De quoi faire douter un peu plus l'équipe du capitaine Dmitri Tatur. / si