Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La Suisse conserve son trophée

L'équipe de Suisse a défendu victorieusement son trophée acquis il y a 12 mois à Bâle. Lors de la Skoda Cup, la troupe de Ralph Krueger s'est successivement imposée 2-1 face à la Slovaquie puis 5-2 contre la France, s'adjugeant du même coup la compétition, sa 2e de la saison après la Deutschland Cup à Hanovre. AMalley, l'équipe de Ralph Krueger est allée crescendo. Au lendemain de sa victoire étriquée face à l'Allemagne, la Suisse a montré un bien meilleur visage face à la Slovaquie, prenant du même coup une revanche après la claque reçue à Kosice en décembre (6-2). Même si l'attaque n'a pas encore été extraordinaire, il y a eu une grande amélioration par rapport à la veille avec plus d'envie et d'idées.

11 févr. 2008, 12:00

«Le premier match d'un tournoi n'est jamais facile», relativisait Thibaut Monnet. «Il faut que les joueurs retrouvent les automatismes, notamment lors des situations spéciales. Si l'on regarde l'ensemble des matches, notre comportement en power-play et box-play s'est très clairement amélioré. Contre la Slovaquie, le jeu était déjà meilleur, mais nous avons eu des problèmes à la concrétisation, ce qui n'est pas arrivé face à la France.»

Pour son dernier match du tournoi face aux «Bleus», la Suisse n'a, en effet, pas eu trop de souci pour faire trembler les filets. Le Fribourgeois Julien Sprunger y est d'ailleurs allé d'un doublé pour permettre à sa formation de dominer facilement les Français. Dans l'optique du premier match du championnat du monde à Québec (3 mai), Ralph Krueger et ses ouailles ont marqué l'esprit des Français. S'ils jouent de la sorte, les hommes de Dave Henderson ne devraient pas représenter une montagne insurmontable sur le chemin de la Suisse.

Cette saison, les statistiques helvétiques sont d'ailleurs éloquentes. En dix rencontres, les Suisses se sont imposés à neuf reprises. Même si la manière n'est pas toujours présente, l'efficacité est au rendez-vous et le «style» Krueger tourne toujours ses adversaires en bourrique. Sur les 180 minutes de compétition à Lausanne, seuls Hruska et les deux Rozenthal (François et Maurice) ont marqué.

Si la défense a parfaitement tenu le choc, les gardiens ont également droit à une part des lauriers. Ronnie Rüeger et Thomas Bäumle ont chacun joué 90 minutes. Le portier des Kloten Flyers n'a jamais été pris à revers durant ses présences sur la glace, alors que Thomas Bäumle a capitulé à trois reprises. En l'absence de Marco Bührer, ils ont tout deux marqué des points et sont ainsi candidats à un siège dans l'avion pour Québec.

«Pour l'heure, je préfère ne pas y songer», coupe Thomas Bäumle. «L'important est désormais de livrer de bonnes performances en club jusqu'au terme de la saison. Ensuite, le championnat du monde entrera en ligne de compte. Il faut également prendre en considération la situation des gardiens en Amérique du Nord avec des possibles arrivées de Hiller, Gerber, Manzato ou Stephan. Tous ces paramètres font que je ne me prends pas la tête pour l'instant.» / si

Dimanche: SUISSE - FRANCE 5-2 (3-0 2-1 0-1) Patinoire de Malley: 3152 spectateurs. Arbitres: Kurmann/Stricker, Dumoulin/Fleuri. Buts: 13e Jeannin (Christen/à 4 contre 4) 1-0. 15e Sprunger (Du Bois, Rüthemann/à 5 contre 4) 2-0. 18e Sprunger (Blindenbacher, Ambuehl/à 5 contre 3) 3-0. 31e Reichert (Monnet, Sprunger) 4-0. 34e Sannitz (Blindenbacher, Paterlini/à 4 contre 5!) 5-0. 36e F.Rozenthal (Meunier, Mille) 1-5. 59e M.Rozenthal (Mille/à 5 contre 4) 5-2. Pénalités: 7 x 2? contre la Suisse et 11 x 2?, 1 x 10? (Meunier) contre la France. Suisse: Rüeger (31e Bäumle); Du Bois, Vauclair; Blindenbacher, Fischer; Jobin, Forster; Ngoy; Christen, Jeannin, Déruns; Rüthemann, Paterlini, Sannitz; Sprunger, Reichert, Monnet; Lemm, Ambühl, Wick. France: Lhenry; Manavian, Amar; Lacroix, Besch; Mille, Quessandier; Meunier, F.Rozenthal, Lussier; M.Rozenthal, Gras, Coqueux; Hecquefeuille, Fleury, Bellemarre; Tardif, Zwickel, Treille. Notes: l?équipe de Suisse sans Hirschi, Camichel, Wichser ni Bezina (blessés). Samedi: SUISSE - SLOVAQUIE 2-1 (0-0 2-1 0-0) Patinoire de Malley: 3675 spectateurs. Arbitres: Reiber/Piechaczek; Dumoulin/Fluri. Buts: 26e Lemm (Jeannin) 1-0. 33e Déruns (Vauclair) 2-0. 38e Hruska (Kulha, Vydareny/à 5 contre 4) 2-1. Pénalités: 7 x 2? contre la Suisse, 1 x 10? (Christen) et 10 x 2?, 2 x 10? (Michal et Stanislav Hudec) contre la Slovaquie. Suisse: Bäumle; Bezina, Hirschi; Vauclair, Du Bois; Fischer, Jobin; Ngoy, Forster; Déruns, Jeannin, Christen; Reichert, Monnet, Sprunger; Paterlini, Sannitz, Rüthemann; Wick, Ambühl, Lemm. Slovaquie: Lasak; Granak, Majesky; Stanislav Hudec, Smrek; Vydareny, Hruska; Sersen, Datelinka; Michal Hudec, Fabus, Ciernik; Sejna, Skladany, Kolnik; Hascak, Huzevka, Kulha; Huna, Sivak, Spilar. Notes: la Suisse sans Camichel ni Wichser (blessés), ainsi que Blindenbacher (ménagé). Ivo Rüthemann a disputé sa 200e sélection sous le maillot national. 17e Bezina sort sur blessure. Tir sur le poteau: Du Bois (45e).
Votre publicité ici avec IMPACT_medias