La Suisse battue sur le fil

12 avr. 2008, 12:00

L'équipe de Suisse s'est inclinée 4-3 face à la République tchèque en match amical à Winterthour. Victorieuse 3-2 deux jours plus tôt, la sélection helvétique a dominé son adversaire durant la majeure partie du match mais a laissé passer beaucoup trop d'occasions.

Une échappée de Netik à moins de deux minutes de la sirène finale a réduit à néant les espoirs helvétiques d'une double victoire de prestige face à la République tchèque. Alors que les deux équipes étaient à égalité 3-3, l'attaquant du Sparta Prague a pu proprement tromper Daniel Manzato délaissé par son arrière-garde. Les 78 secondes restantes n'ont pas été suffisantes à la Suisse pour revenir au score.

Par rapport à celle présente à Zuchwil deux jours plus tôt, l'équipe tchèque a fait meilleure figure avec un engagement bien supérieur. Ils ont également profité à merveille des imprécisions défensives suisses pour marquer trois des quatre buts avec un ou deux hommes de plus sur la glace.

La pression défensive des Suisses a également été moins efficace, ce qui a permis aux joueurs d'Alois Hadamczik de profiter de plus d'espaces. Les nombreuses pénalités concédées (11 x 2'), par l'équipe de Ralph Krueger ont facilité la tâche des joueurs de l'Est qui, dans le jeu, se sont tout de même révélés un cran en-dessous des Helvètes.

DiPietro, Bärtschi et Sprunger ont été les seuls Helvètes à tromper Marek Pinc. L'ancien portier de FR Gottéron a une nouvelle fois été très bon. A la 32e minute, il a même réalisé un arrêt phénoménal face à Patrick Fischer. A terre, le gardien tchèque a miraculeusement stoppé la rondelle pour le plus grand désespoir des Suisses qui ont buté sur lui durant presque toute la rencontre.

Pour son retour en Europe, Daniel Manzato a comptabilisé 28 arrêts. Blanc comme neige sur toutes les réussites adverses, le portier de Las Vegas ne se satisfait sans doute pas de cette défaite honorable et aura à c?ur de prouver sa valeur dès la semaine prochaine avec deux rencontres face à la Norvège (18 et 19 avril à Kreuzlingen et Langenthal). / si

SUISSE - RÉPUBLIQUE TCHÈQUE 3-4 (1-1 1-1 1-2) Winterthour: 3000 spectateurs (guichets fermés). Arbitres: MM. Stricker, Popovic, Kohler et Zosso. Buts: 9e DiPietro (Paterlini) 1-0. 20e (19?57??) Cermak (Kohn, Rolinek, à 5 contre 4) 1-1. 22e Cermak (Vesely, Jansky, à 5 contre 3) 1-2. 28e Bärtschi (Patrick Fischer II, Diaz, à 5 contre 3) 2-2. 41e (40?51??) Sprunger (Pluess, Patrick Fischer II, à 5 contre 3) 3-2. 44e Vesely (Zib, Cernosek, à 5 contre 4) 3-3. 59e Netik (Cernosek, Kubis) 3-4. Pénalités: 11 x 2? contre la Suisse; 13 x 2? contre la République tchèque. Suisse: Manzato; Vauclair, Gerber; Patrick Fischer I, Helbling; von Gunten, Furrer; Ngoy, Diaz; Wick, Jeannin, Lemm; Bärtschi, Pluess, Patrick Fischer II; Paterlini, Ziegler, DiPietro; Guggisberg, Romy, Sprunger; Reichert. République tchèque: Pinc; Kundratek, Caslava; Benak, Cernosek; Zib, Sicak; Hrabal, Krstev; Cermak, Kohn, Rolinek; Rosa, Vesely, Straka; Kotrla, Jansky, Cetkovsky; Kubis, Netik, Rachunek; Jansky. Notes: la Suisse sans Rüeger, Rüthemann, Ambuehl ni Sannitz (ménagés).