Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La gazette de l'Euro - Jour J

08 juin 2008, 12:00

MICHEL PLATINI Le respect comme mot d?ordre... «Je veux voir du respect entre les joueurs, envers les arbitres, les hymnes nationaux, les supporters. Nous adopterons la «tolérance zéro» à l?encontre de tous les fauteurs de trouble sur le terrain et dans le stade», assure Michel Platini. La Suisse et l?Autriche sont prêtes à lutter contre les hooligans. «L?organisation est irréprochable, à tous les niveaux. De plus, j?ai envoyé une lettre aux 16 ministres de l?Intérieur des équipes qualifiées pour leur demander de ne pas laisser venir des personnes indésirables. Si malgré tout des «merdeux» (réd: en l?occurrence, il emploie le terme italien «stronzi») veulent faire les imbéciles, nous saurons les recevoir.» / esa ...et des bénéfices bien investis La vision «romantique» de son sport n?est nullement incompatible avec des finances florissantes pour Michel Platini. Lorsque le secrétaire général de l?UEFA, David Taylor, annonce que l?Euro 2008 garantira 1,3 milliard d?euros (environ 2,1 milliards de francs) de recettes, soit une augmentation de 40% en quatre ans, le président n?y voit rien de négatif. Au contraire, il défend bec et ongles «le respect des contrats avec nos partenaires, même ci certains y trouvent à redire. Oui, l?UEFA est riche. L?argent ne fait pas de mal. L?important est la manière dont on le dépense. Et nous le réinvestissons pour améliorer, assainir le football. Toujours.» / esa

PRONOSTIC frustrés, les Anglais? A la question «Quelle équipe devons-nous soutenir?», récurrente dans les médias britanniques ces derniers jours, le «Times» apporte à ses lecteurs une solution originale: «Ne choisissez pas une équipe à soutenir, trouvez-en une que vous pouvez détester» et «mettez toute votre énergie à souhaiter qu?elle perde». Selon le quotidien, même fondée sur la jalousie, la rage et le dépit, cette attitude sera toujours plus noble que la trahison de soutenir une autre nation. / si

POLOGNE Changement de dernière minute Le milieu de terrain du Herta Berlin, Lukaz Piszczek a été appelé dans le groupe des 23 joueurs polonais. Il remplacera Jakub Blaszczykowski, contraint de déclarer forfait à cause d?une blessure musculaire au niveau du fémur. / si

ALLEMAGNE Un blessé... pas trop grave L?Allemagne compte un blessé dans ses rangs, le président de la fédération Theo Zwanziger, victime d?un claquage lors d?un match de bienfaisance la semaine dernière. «Si Ballack s?était blessé, cela aurait été plus grave, mais ça va mieux», a plaisanté M. Zwanziger. «Je pense même que je pourrai bientôt de nouveau sauter de joie et célébrer les victoires allemandes», a-t-il promis. / si Le test de Toni Schumacher Pour avoir voulu voir si le ballon officiel de l?Euro était aussi difficile à capter que le prétend le gardien allemand Jens Lehmann, Toni Schumacher encourt quelques problèmes matrimoniaux. L?ancien portier de la Mannschaft s?est blessé à un doigt lors d?une séance de tir aux buts organisée par la chaîne de télévision ZDF. Il a été rapidement soigné par l?encadrement médical de la sélection allemande, mais les médecins ont dû scier l?alliance de Schumacher pour soigner son majeur. Schumacher a quand même eu le temps de se forger un sentiment sur le ballon: «Il arrive comme une fusée sur toi, je n?ai jamais vu cela, mais il ne flotte pas», contrairement à ce qu?affirme Lehmann. / si

Votre publicité ici avec IMPACT_medias