Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Jaquet veut finir sur une bonne note

15 mars 2008, 12:00

Comme le ski, la Coupe du monde de snowboard en est à ses finales, depuis jeudi. «Nous sommes à 1h30' de route de Bormio, c'est un peu compliqué pour aller festoyer avec les skieurs» se désole Gilles Jaquet à l'aube du géant parallèle d'aujourd'hui.

Le Neuchâtelois, comme tous les snowboarders, s'élancera ce matin - qualifications à 9h25, finales dès 13h30 - sur une piste qu'il n'a jamais «affrontée» en Coupe du monde. «Il n'y a pas beaucoup de neige» livre Gilles Jaquet. «Cela rend la piste plus étroite. Toutefois, elle est longue et intéressante, car raide au début.» Autre particularité: «Il y a un virage. On ne va pas tout droit comme c'est quasiment toujours le cas.»

En revanche, les conditions ne sont pas vraiment optimales. «On ne sait pas trop à quelle neige on aura droit» reprend le Neuchâtelois, qui visera, dans un premier temps, une qualification pour les finales (les 16 premiers des qualifications y accèdent). «Je suis bien aux entraînements» poursuit le Neuchâtelois. «En vitesse pure, je suis dans le tempo des meilleurs. Maintenant - et cela a été mon souci durant toute la saison -il faut trouver de la régularité pour enchaîner les bons runs. Je ne peux plus me permettre d'assurer pour faire partie des 16 finalistes.»

Si tel devait être le cas, tout devient possible. «J'ai envie de terminer sur une bonne note» reprend celui qui a terminé bon septième du dernier géant disputé à Stoneham (Can). «Nous avons eu droit à beaucoup de slalom en début de saison. Des doutes se sont installés car, en plus, c'était aussi une saison propices à de nombreux tests. J'ai maintenant trouvé du matériel qui me convient. Depuis le mois de janvier, j'ai réussi à inverser la tendance. J'ai réalisé de gros progrès à l'entraînement et je veux confirmer lors de cette dernière épreuve.» / epe

Votre publicité ici avec IMPACT_medias