Réservé aux abonnés

Un point inespéré pour la Suisse

Les quarts de finale restent éloignés et le danger de relégation réel.
17 mai 2014, 00:01
data_art_8065489.jpg

Au premier jour des Mondiaux, un chauffeur de taxi exigeait entre 60 000 et 100 000 roubles biélorusses (6 et 10 francs environ) pour un trajet entre le centre ville et la Minsk Arena. Après une semaine de compétition, il est courant de débourser plus de 130 000 roubles pour le même parcours, certaines factures plafonnant même à 200 000 roubles. Le principe est connu: on profite des porte monnaies garnis des étrangers par le hockey alléchés.

Plus la finale approche et plus les prix augmentent. Un café - avec ou sans sucre - coûtait 15 000 roubles le jour de l'ouverture. Il a augmenté à 20 000...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois