Scheidegger attaque McSorley en justice

Violemment giflé par Chris McSorley (entraîneur-manager de GE Servette), Gérard Scheidegger (manager du Lausanne HC) a déposé plainte contre le Canadien.
12 mai 2009, 11:09

Une soirée anniversaire - en fait une surprise réservée à notre confrère de Bluewin TV Philippe Ducarroz - a mal tourné samedi soir à Fribourg. «Mon amie avait invité plein d'amis, dont certains que je n'avais plus revus depuis longtemps», relate le journaliste fribourgeois.

«J'étais en train de discuter avec Silvio Calderari (ex-dirigeant sierrois) en dehors du restaurant et Chris McSorley est arrivé», raconte Gérard Scheidegger. «Il a demandé à me parler. Tout de suite, il s'est emporté et a commencé à s'attaquer au LHC. Je lui ai dit que, s'il n'était pas d'accord avec la décision de mettre fin à la collaboration entre nos deux clubs, il devait en référer à notre conseil d'administration. Il a continué de déballer son fiel. Je lui ai dit que je ne voulais pas en entendre plus. C'est alors qu'il m'a frappé violemment sur une joue. Je suis resté en état de choc pendant un long moment.»

Sur les conseils de Philippe Ducarroz, Gérard Scheidegger s'est rendu à l'hôpital de Fribourg. Il y est resté en observation jusqu'à 3h du matin. Il a été placé en arrêt maladie.

Aucun témoin direct n'a assisté à la scène. Deux personnes ont entendu le bruit de cette claque. Chris McSorley affirme, dans une interview à 20minutes.ch, que «Scheidegger a dû tomber quelque part». Une version démentie par Gérard Scheidegger: «C'est ridicule de prétendre ça.»

Aucun escalier ni aucune trace de chute ne confirment la version de McSorley. «Je peux dire que, quand je suis arrivé sur le lieu de la scène, Gérard Scheidegger était choqué et portait les traces d'une gifle sur une joue», raconte Philippe Ducarroz.

Le manager lausannois était encore choqué hier et souffrait de maux de tête. Après une journée de réflexion, le Tramelot s'est rendu dans un poste de police de Bienne pour déposer une plainte pénale contre Chris McSorley. Elle sera transmise à la justice fribourgeoise, qui traite une procédure similaire contre le directeur sportif genevois suite à un incident survenu après un derby entre FR Gottéron et GE Servette en octobre 2008.