Les Chicago Blackhawks battent le Lightning et remportent leur 3e Coupe Stanley en 6 ans

Les Chicago Blackhawks règnent pratiquement sans partage sur la NHL depuis 6 ans. La franchise de l'Illinois s'est imposée lundi soir 2-0 face au Tampa Bay Lightning. Ils remportent la finale 4 à 2 et ramènent leur troisième Coupe Stanley en 6 ans.
07 août 2015, 15:32
Les fans des Blackhawks sont descendus dans les rues de Chicago pour célébrer la victoire.

Les Chicago Blackhawks sont bien la meilleure équipe de NHL de la décennie après leur troisième victoire en Coupe Stanley depuis 2010, lundi.

Les Blackhawks se sont imposés 2 à 0 au United Center face à Tampa Bay dans le match no 6 et ont remporté la finale 2015 quatre victoires à deux.

Les Blackhawks succèdent aux Los Angeles Kings et comptent désormais à leur palmarès six Coupes Stanley, dont trois lors des six dernières années et deux lors des trois dernières éditions (2010, 2013, 2015).

 

Ils sont désormais la quatrième franchise la plus titrée de l'histoire de la NHL à égalité avec Boston, très loin toutefois de Montréal dont le 24e et dernier titre remonte à 1993.

Le premier but a été marqué à 3 minutes de la fin de la deuxième période par l'omniprésent Duncan Keith, puis l'ex-Biennois Patrick Kane a assuré la victoire et le titre à cinq minutes de la sirène finale.

Chicago avait terminé à la 4e place de la conférence Ouest à l'issue de la saison régulière avec 48 victoires et 34 défaites dont six en prolongation.

L'équipe entraînée par Joel Quenneville a éliminé successivement Nashville (4-2) et Minnesota (4-0), avant de tomber sur Anaheim en finale de conférence et d'arracher la qualification au terme du match no 7 disputé sur la glace des Ducks.

Les Hawks ont fait la différence durant la finale grâce à leur défense intraitable qui n'a concédé que neuf buts en six matches.

L'ex-idole du Stade de Glace, Patrick Kane, déjà triple vainqueur de la Coupe Stanley à 26 ans, est le grand artisan de cet titre avec 11 buts en play-offs pour un total de 21 points.

L'ailier, membre de l'équipe des Etats-Unis vice-championne olympique en 2010, s'était pourtant gravement blessé à une épaule en février.

Il avait dû être opéré et avait fait son retour juste à temps pour les play-offs.

De son côté, Tampa Bay ne compte toujours qu'une Coupe Stanley à son palmarès, celle conquise en 2004.

Le Lightning a dû pour atteindre cette finale éliminer tour à tour les deux grands favoris et deux meilleures équipes de la saison régulière, Montréal et les New York Rangers.